Roberto Abbado Chef d'orchestre

© Miro Zagnoli

Biographie

Né à Milan, Roberto Abbado étudie le piano avec Paolo Bordoni et la composition avec Bruno Bettinelli au Conservatoire de sa ville natale puis poursuit ses études de direction à l'Accademia Santa Cecilia de Rome et à la Fenice de Venise avec Franco Ferrara. Directeur musical de l’Orchestre de la Radio de Munich de 1991 à 1998 puis du Palau de la Musica de Valence de 2015 à 2019, il est actuellement directeur musical du Festival Verdi de Parme. 

Il a dirigé les grandes formations symphoniques internationales, comme l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre Symphonique de Vienne, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, la Staatskapelle de Dresde, le Gewandhausorchester et le MDR-Sinfonieorchester de Leipzig, le Boston Symphony Orchestra, l’Orchestre de l’Accademia di Santa Cecilia de Rome, l’Orchestre du Maggio musicale fiorentino, l’Orchestre Symphonique de la RAI, etc. Il a été le premier chef d’orchestre italien à diriger le traditionnel concert du Nouvel An de La Fenice de Venise en 2008. 

Il est régulièrement invité par les grandes maisons d’opéra comme le Metropolitan Opera de New York, le Staatsoper de Vienne, la Scala de Milan, l’Opéra de Rome, le Bayerische Staatsoper de Munich, de Deutsche Oper de Berlin, le Teatro Regio de Turin, le Festival Rossini de Pesaro, le Festival de Spoleto, l’Opéra national de Paris (Lucia di Lammermoor, La Donna del lago). 

Plus récemment, il a dirigé La Favorite au Festival de Salzbourg, Lucia di Lammermoor au Metropolitan Opera et à l’Opéra de Monte-Carlo, La Damnation de Faust, I Masnadieri, Rigoletto, Lucia di Lammermoor au Palau de La Musica, Le Trouvère, Luisa Miller, Macbeth, le Requiem de Verdi au Teatro Regio de Parme, Lucia di Lammermoor, Les Puritains (en concert) à l’Opéra de Rome. 

Roberto Abbado a dirigé des œuvres de grands compositeurs contemporains comme Luciano Berio, Bruno Maderna, Goffredo Petrassi, Sylvano Bussotti, Niccolò Castiglioni, Azio Corghi, Ivan Fedele, Luca Francesconi, Giorgio Battistelli, Michele dall’Ongaro, Giacomo Manzoni, Salvatore Sciarrino, Fabio Vacchi, Pascal Dusapin, Henri Dutilleux, Olivier Messiaen, Alfred Schnittke, Hans Werner Henze, Helmut Lachenmann, John Adams, Ned Rorem, Christopher Rouse, Steven Stucky, Charles Wuorinen et Silvia Colasanti. 

Il a reçu en 2008 le Prix Franco Abbiati décerné par la critique italienne.

Haut de Page