FR EN

Robert Wilson
Metteur en scène

Artiste de la saison 19/20

Né à Waco (Texas), Robert Wilson est reconnu dès les années 1960 comme l’une des figures de proue de l’avant-garde théâtrale de Manhattan. En collaboration avec la fondation Byrd Hoffman School of Byrds, il crée des spectacles tels Le Regard du sourd (1970), The Life and Time of Joseph Staline (1973), A Letter for Queen Victoria (1974-1975). En 1976, Einstein on the Beach, sur la musique de Philip Glass, fait basculer la perception conventionnelle de l’opéra. Robert Wilson a réalisé dans le monde entier la mise en scène d’œuvres originales comme d’ouvrages du répertoire traditionnel. Son travail scénique intègre une large variété de moyens artistiques (danse, mouvement, lumières, sculpture, musique, textes). Il a collaboré avec les plus grands noms de la musique et de la littérature contemporaines, comme Heiner Müller, Tom Waits, Susan Sontag, Laurie Anderson, William Burroughs, Lou Reed, Jessye Norman. Il a marqué de son empreinte des ouvrages du répertoire comme Krapp’s Last Tape de Samuel Beckett (Spoleto 2009, Holland Festival 2015), Madame Butterfly (Opéra national de Paris 1993), Pelléas et Mélisande (Festival de Salzbourg 1997), L’Opéra de quat’sous de Brecht et Weill (Berliner Ensemble 2007, Théâtre de la Ville 2009), Les Fables de La Fontaine (Comédie-Française 2004), L’Odyssée d’Homère (Athènes 2009), Faust de Goethe (Berliner Ensemble 2015), La Traviata (Landestheater Linz, 2015), Le Couronnement de Poppée (Scala de Milan, 2015). Il a récemment mis en scène Le Trouvère au Teatro Regio de Parme, Turandot au Teatro Real de Madrid, Otello au Festival de Baden-Baden.
L’œuvre de Robert Wilson est également ancrée dans les beaux-arts. Ses dessins, peintures et sculptures ont été exposés partout dans le monde. Il est le fondateur et le directeur artistique du Watermill Center, centre expérimental d’arts pluridisciplinaire dédié à la création collective, qui réunit à New York professionnels confirmés et jeunes artistes. Son œuvre a été couronnée par de prestigieuses distinctions, telles le Prix Pulitzer, le Premio Ubu, le Lion d’Or de la Biennale de Venise, le Olivier Award. Il a été élu à l’Académie des Arts et Lettres aux Etats-Unis et à l’Académie des Arts en Allemagne. La France l’a élevé au grade de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres (2003) et Officier de la Légion d’Honneur (2014) et il est Officier de la Croix fédérale du mérite d’Allemagne.

À retrouver dans