Robert Pomakov
Basse

Diplômé du Curtis Institute of Music, Robert Pomakov a remporté plusieurs prix lors de diverses compétitions internationales (Concours Reine Elisabeth en Belgique, Concours Belvedere à Vienne, Concours Operalia Placido Domingo). Né à Toronto, il fait ses débuts au Metropolitan Opera dans le rôle de Monterone. Il s’y produit également dans Andrea Chenier (Mathieu), Les Noces de Figaro (Bartolo), Manon (l’Hôtelier), Don Carlo (le Moine).
Il est invité au Houston Grand Opera (The Passenger de Mieczislaw Weinberg, Monterone, Benoit de La Bohème, Haly de L’Italienne à Alger), au Washington Opera (Leporello de Don Giovanni aux côtés de Samuel Ramey), au San Francisco Opera (Monterone), à la Canadian Opera Company de Toronto (Hobson de Peter Grimes, Chamberlain dans Le Rossignol), à l’Opéra de Santa Fe (Monterone, la création mondiale de Cold Mountain de Jennifer Higdon), à La Monnaie de Bruxelles (Varlaam de Boris Godounov). Au cours de la saison 2015 / 2016, il interprète Don Basilio du Barbier de Séville au Metropolitan Opera, Bartolo des Noces de Figaro à Toronto, l’Esprit du lac de Rusalka à Kansas City Opera, Banco de Macbeth à Saint-Louis.
Cette saison, il chante le Prince Grémine d’Eugène Onéguine à l’Opéra de Francfort et Alberich du Crépuscule des dieux à Toronto. Robert Pomakov se produit aussi en concert : Fantaisie chorale de Beethoven au Festival de Ravinia sous la direction de James Conlon, Francesca da Rimini et Le Freischütz sous la direction de Christoph Eschenbach, la Symphonie n°14 de Chostakovitch à Toronto, Apollo e Dafne de Haendel en tournée européenne (enregistré chez Naxos), Fierrabras de Schubert au Bard Music Festival, la Symphonie n° 8 de Mahler sous la direction de Yannick Nézet-Seguin, le Requiem de Mozart avec le National Arts Centre Orchestra, le New Jersey Symphony et l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières, le Messie de Haendel avec les orchestres symphoniques de Phoenix et de Caroline du Nord, le Requiem de Verdi avec le Calgary Philharmonic, Lohengrin (le Roi Heinrich) au Festival de Lanaudière sous la direction de Yannick Nézet-Seguin, etc.

Débuts à l’Opéra national de Paris