Covid-19 : Annulation de la saison 19/20

En savoir plus

Richard Peduzzi
Décorateur

Architecte, peintre, décorateur de théâtre et d’opéra, Richard Peduzzi a été depuis 1968 le scénographe de tous les spectacles de Patrice Chéreau. Il a été directeur de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratif de 1990 à 2002, puis directeur de l’Académie de France (Villa Médicis) à Rome de 2002 à 2008. Il est également l’auteur des décors de plusieurs spectacles de Luc Bondy : Le Temps et la chambre de Botho Strauss, Le Conte d’hiver (1986), Le Chemin solitaire (1988), Jouer avec le feu (1996), Le Tour d’écrou (2001), Anatol (2002), Cruel and Tender (2003), Hercules (2004), Julie (2005). Auteur de mobilier contemporain pour le Mobilier National, la Bibliothèque de France, le Musée du Louvre et la Villa Médicis (dont les espaces publics et la bibliothèque), il a assuré en compagnie de l’architecte JeanLoup Roubert la restauration, l’architecture intérieure et la muséographie de la Bibliothèque-Musée du Palais Garnier.
Il a réalisé la mise en espace du pavillon français à l’Exposition universelle de Séville en 1994, les espaces consacrés à l’architecture et à l’opéra au Musée d’Orsay, les salles expliquant l’histoire du Palais et du Musée du Louvre. Il a été le scénographe de nombreuses expositions, notamment au Musée du Louvre et au Musée d’Orsay (Chardin, Le Siècle de Titien, Degas, La Naissance de l’impressionnisme, Nijinski, Mantegna). Il a plus récemment signé les scénographies de Tosca dans la mise en scène de Luc Bondy (Metropolitan Opera de New York, Scala de Milan, Bayerische Staatsoper de Munich), Carmen à la Scala de Milan (mise en scène d’Emma Dante), Yvonne, princesse de Bourgogne à l’Opéra national de Paris, Tartuffe et Ivanov à l’Odéon (Luc Bondy), De la maison des morts et Elektra au Festival d’Aix-en-Provence (Patrice Chéreau), Les Contes de la lune vague après la pluie à l’Opéra de Rouen et à l’Opéra Comique (Vincent Huguet), Un bal masqué au Grand Théâtre de Genève (Giancarlo del Monaco), Les Vêpres siciliennes à l’Opéra de Rome (Valentina Carrasco).    

Haut de Page