Information spectateurs

En savoir plus

Ricarda Merbeth
Soprano

© DR

Après ses études à Leipzig, Ricarda Merbeth fait partie de 1999 à 2005 de la troupe du Staatsoper de Vienne, où elle fait ses débuts dans le rôle de Marzelline de Fidelio. Elle y interprète ensuite la Comtesse des Noces de Figaro, Donna Anna de Don Giovanni, Fiordiligi de Così fan tutte, Pamina de La Flûte enchantée, Chrysothemis d’Elektra, Elisabeth de Tannhäuser, Eva des Maîtres chanteurs, Sieglinde de La Walkyrie, Irène de Rienzi, Elsa de Lohengrin, la Maréchale du Chevalier à la rose. Sa carrière prend un essor international en 2004 lorsqu’elle interprète le rôle-titre de Daphné. Elle est toujours régulièrement invitée sur la scène viennoise, où elle a reçu en 2010 le titre de « Kammersängerin ». Elle fait ses débuts au Festival de Bayreuth en 2000 (Freia et Gutrune dans le Ring) et elle y interprète ensuite Elisabeth de Tannhäuser et Senta du Vaisseau fantôme. Ricarda Merbeth est invitée sur les grandes scènes lyriques internationales, comme le Deutsche Oper de Berlin, le Staatsoper de Hambourg, le Bayerische Staatsoper de Vienne, l’Opéra national d’Amsterdam, La Monnaie de Bruxelles, le Gran Teatre del Liceu de Barcelone, le Teatro Real de Madrid, la Scala de Milan, le Royal Opera House de Londres, le New National Theatre de Tokyo, l’Opéra national de Paris (où on a pu l’entendre dans les rôles de Sieglinde, Ariane, Chrysothémis, Marietta de La Ville morte, Emilia Marty de L’Affaire Makropoulos, Goneril de Lear). Au cours des récentes saisons, elle ajoute à son répertoire les rôles de Marie (Wozzeck à la Scala de Milan), Isolde (Tristan et Isolde au Staatsoper de Hambourg), Elektra (à la Scala de Milan), le rôle-titre de Turandot et Brünnhilde (Siegfried) au Deutsche Oper de Berlin. Au cours de la saison 2019-2020, elle interprète Elektra au Staatsoper de Berlin, le rôle-titre de Die ägyptische Helena à la Scala de Milan, Brünnhilde (La Walkyrie) au Teatro Real de Madrid et au Teatro São Carlos de Lisbonne. Elle se produit en concert dans un répertoire qui inclut les Wesendonck Lieder, le War Requiem de Britten, la Missa Solemnis de Beethoven, le Stabat Mater de Szymanowski, la Messe Glagolitique de Leoš Janaček, les Quatre derniers Lieder et les Brentano Lieder de Richard Strauss, la Huitième Symphonie de Gustav Mahler.

Projets : Brünnhilde (Siegfried) au Teatro Real de Madrid, le rôle-titre d’Elektra au Théâtre du Capitole de de Toulouse.

Haut de Page