Régis Mengus Baryton

Biographie

Régis Mengus s’intéresse tout d’abord au piano avant de découvrir le chant au Conservatoire de Metz. Il fait ses débuts sur scène à l’Opéra de Metz et se fait rapidement remarquer notamment dans Carmen à l’Opéra de Lille et de Caen, Véronique à l’Opéra de St‑Etienne, Faust à l’Opéra de Metz. Il élargit son répertoire avec des premiers rôles comme Danilo (La Veuve Joyeuse) à l’Opéra-théâtre de Reims, à l’Opéra de Nice puis à l’Opéra de Lausanne, Marcello (La Bohème) à l’Opéra de Reims, Ourias (Mireille) ou encore Figaro (Le Barbier de Séville). En octobre 2013, il remporte le premier prix et le prix du public du Concours International de chant de Vivonne, puis en mars 2014, le premier prix, le prix du public, le prix spécial Voix Graves au Concours International de Bordeaux et le Prix de l’Opéra National de Bordeaux. Il revient à l’Opéra de Lausanne pour interpréter le Mari dans Les mamelles de Tirésias, Valentin (Faust) et le rôle-titre d’Hamlet. Il est aussi Karnac (Le Roi d’Ys) à l’Opéra de Saint-Etienne, Sharpless (Madame Butterfly) à l’Opéra de Reims et Escamillo (Carmen) à l’Opéra de Rennes. Il s’est également produit sur les scènes des Opéras de Massy, de Montpellier (Sparck dans Fantasio), de Tours (Papageno dans La Flûte Enchantée), de Marseille (Phanor dans La Reine de Saba ainsi que dans le rôle-titre d’Eugène Onéguine), au Deustche Oper de Berlin (Hoël dans Dinorah ou le Pardon de Ploermel). Parmi ses projets, Escamillo (Carmen) à l’Opéra du Rhin, Ourias (Mireille) à l’Opéra de Metz, Le Mari (Les Mamelles de Tiresias) au Festival de Glyndebourne.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À l’affiche

  • Opéra Bastille
  • du 29 février au 23 mars 2024
Réserver

Plongez dans l’univers Opéra de Paris

Nous suivre

Haut de Page