Ralf Lukas
Baryton-basse

© DR

Ralf Lukas est né dans une famille de musiciens à Bayreuth. Il étudie à la Hochschule der Künste de Berlin auprès de Dietrich Fischer-Dieskau, Aribert Reimann et Hans Hotter. En 1991, il remporte le premier prix au Concours International de s’Hertogenbosch. Il fait ses débuts au Deutsche Oper de Berlin (Papageno de La Flûte enchantée, Leporello de Don Giovanni, Paolo Albiani de Simon Boccanegra, le Héraut de Lohengrin…). Il interprète Wotan et le Wanderer (le Ring) à Wiesbaden, Darmstadt, Cologne, Rome, Riga, Macau, etc. De 2006 à 2012, il est régulièrement invité au Festival de Bayreuth où il interprète les rôles de Donner (L’Or du Rhin), Gunther (Le Crépuscule des dieux) et Melot (Tristan et Isolde).
Il fait ses débuts dans le rôle de Hans Sachs (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg) au Staatstheater de Darmstadt et chante Melot (Tristan et Isolde) à l’Opéra national de Paris (2008), Barak (La Femme sans ombre) au New National Theatre de Tokyo (2010). Plus récemment, il aborde les rôles de Wozzeck et Kurwenal (Tristan et Isolde) à Darmstadt. Au cours de la saison 2014 / 2015, il chante Dr Schön et Jack l’Éventreur de Lulu à l’Opéra Royal de Copenhague, le rôle-titre de Caligula de Detlev Glanert au Staatsoper de Hanovre, Hans Sachs à l’Opéra d’Helsinki, Don Alfonso de Così fan tutte au Cuvilliés Theatre de Munich. Ralf Lukas se produit avec des chefs d’orchestre renommés tels que Claudio Abbado, Riccardo Chailly, Sir Colin Davis, Armin Jordan, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Sir Roger Norrington, Seiji Ozawa, Wolfgang Sawallisch, Giuseppe Sinopoli et Christian Thielemann. 
Il a enregistré Die schöne Magelone de Brahms, les Gurre-Lieder de Schönberg avec Michael Gielen, L’Enfance du Christ (Hérode) et Benvenuto Cellini (le Pape Clément) avec Sir Roger Norrington, Elias de Mendelssohn pour MDR, la Cantate op. 49 d’Othmar Schoeck avec Mario Venzago (Diapason d’Or en 2007), Christus de Liszt avec le Beethoven Orchestra et Roman Kofman (Prix Echo en 2007). Il figure sur les DVD des Saisons de Haydn dirigé par Enoch zu Guttenberg, L’Or du Rhin (Donner) au Liceu de Barcelone et Le Crépuscule des dieux (Gunther) au Palau de les Arts de Valence, mis en scène par La Fura dels Baus et dirigé par Zubin Mehta.