FR EN

Peter Hoare
Chanteur

Né à Bradford, Peter Hoare est d’abord percussionniste avant de se tourner vers le chant. Il fait ses débuts au Welsh National Opera où il chante notamment Hérode de Salomé et participe à la création de The Sacrifice de James MacMillan. Il est régulièrement invité au Royal Opera House Covent Garden de Londres et à l’English National Opera. La saison dernière, il interprète Laca de Jenůfa au Grange Park Opera, Boris (Kátia Kabanová) au Holland Park, le Maître de ballet (Manon Lescaut) et Sharikov (A Dog’s Heart d’Alexander Raskatov) à l’Opéra national d’Amsterdam. Au cours des saisons précédentes, il chante Laca, Zinovy (Lady Macbeth de Mzensk), Faust (La Damnation de Faust), Hermann (La Dame de pique) à l’English National Opera, Alwa (Lulu) au Welsh National Opera, Dr Cajus (Falstaff), Larry King (Anna Nicole de Mark-Anthony Turnage), Fatty (Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny) au Royal Opera House, Créon (Thebans de Julian Anderson) à Bonn, la Sorcière (Hänsel et Gretel) à Amsterdam, Chapkine (De la maison des morts) au Staatsoper de Berlin et au Festival d’Aix‑en-Provence, le Capitaine (Wozzeck) au Metropolitan Opera de New York, A Dog’s heart à l’Opéra de Lyon, à la Scala de Milan et à l’English National Opera, Zinovy à Lyon, Desportes (Les Soldats de Zimmermann) à l’Opéra de Zurich, à la Ruhrtriennale, au New National Theatre de Tokyo et au Lincoln Center à New York. Il se produit aussi en concert sous la direction de Sir Simon Rattle, Daniel Harding, Gerard Schwarz, Sir Mark Elder, Esa-Pekka Salonen (Das Lied von der Erde de Mahler, The Gospel According to the Other Mary de John Adams, A Child of our Time de Sir Michael Tippett, Le Grand Macabre de Ligeti, Roméo et Juliette de Berlioz, Le Journal d’un disparu de Janáček, Neuvième Symphonie de Beethoven, Huitième Symphonie de Mahler, Il Prigioniero de Dallapiccola, etc.).

Projets :
Alviano Salvago (Die Gezeichneten de Schreker) au Komische Oper de Berlin, Chapkine (De la maison des morts) et Mortimer (Lessons in Love and Violence de George Benjamin, création mondiale) au Royal Opera House de Londres. 

Débuts à l’Opéra national de Paris