FR EN

Patrice Chéreau
Metteur en scène

Biographie

Patrice Chéreau prend la direction du Théâtre de Sartrouville en 1966, à l’âge de 22 ans. De 1970 à 1972, il travaille au Piccolo Teatro de Milan. Il signe en 1969 sa première mise en scène d’opéra avec L’Italienne à Alger au Festival de Spolète. Il est codirecteur du TNP de Villeurbanne avec Roger Planchon de 1972 à 1981. Durant ces années, il monte Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Paris (1974), la Tétralogie au Festival de Bayreuth (1976-1980), la création de la version intégrale de Lulu de Berg à l’Opéra de Paris (1979) et tourne son premier film, La Chair de l’orchidée, en 1974. En 1982, il prend la direction du Théâtre des Amandiers à Nanterre avec Catherine Tasca et crée plusieurs pièces de Bernard-Marie Koltès. Il monte aussi les pièces de Genet, Marivaux, Müller, Tchekhov, Shakespeare. En 1983, son troisième film, L’Homme blessé, pour lequel il reçoit l’année suivante le César du meilleur scénario, le fait connaître du grand public. En 1988, il présente Hamlet au Festival d’Avignon. Il met en scène Lucio Silla de Mozart à la Scala de Milan, au Théâtre des Amandiers et à La Monnaie de Bruxelles. Après son départ des Amandiers en 1990, il réalise Wozzeck au Théâtre du Châtelet en 1992, puis Don Giovanni au Festival de Salzbourg en 1994, avant de se consacrer davantage au cinéma. La Reine Margot remporte le Prix du Jury au Festival de Cannes 1994 et cinq Césars l’année suivante. Ceux qui m’aiment prendront le train (1998), Intimité (2001) et Son Frère (2002) sont récompensés à Cannes et à Berlin. Au Théâtre de l’Odéon, Patrice Chéreau monte Phèdre de Racine en 2003. Le film Gabrielle, avec Isabelle Huppert et Pascal Greggory, sorti en 2005, est sélectionné au Festival de Venise. En 2005, Così fan tutte, au Festival d’Aix-en-Provence, marque son retour à l’Opéra. En 2009, il présente Persécution à Venise. En 2010, Patrice Chéreau est invité par le Musée du Louvre et conçoit le cycle Les visages et les corps mêlant théâtre, danse, cinéma et opéra, etc. À cette occasion, il donne au Louvre une représentation exceptionnelle de Rêve d’automne de Jon Fosse, spectacle qui obtient trois Molières en 2011. En 2013, il crée sa dernière mise en scène, Elektra, au Festival d’Aix‑en‑Provence.