FR EN

Olga Peretyatko
Soprano

© DR

Née à Saint-Pétersbourg, Olga Peretyatko étudie le chant à l’École Hanns Eisler de Berlin et remporte plusieurs concours internationaux, dont le Concours Operalia Placido Domingo (second prix). Elle a récemment reçu le prix Franco Abbiati décerné par la critique italienne. Sa carrière prend un essor international lorsqu’elle interprète Rossignol de Stravinsky dans la production de Robert Lepage présentée à Toronto en 2009, puis au Festival d’Aix-en-Provence, à l’Opéra de Lyon, à la Brooklyn Academy de New York et à l’Opéra national d’Amsterdam. Elle fait ses débuts dans les rôles d’Adina (L’Élixir d’amour) à Lille, le rôle-titre de Lucia di Lammermoor au Teatro Massimo de Palerme et celui de Gilda à La Fenice de Venise. En 2011, elle chante Giulietta de I Capuleti e i Montecchi à l’Opéra de Lyon et au Théâtre des Champs-Élysées puis elle fait ses débuts dans Alcina (rôle-titre) à Lausanne et dans Le Turc en Italie (Fiorilla) à Amsterdam. Elle est invitée au Festival de Baden-Baden (Adina), au Deutsche Oper de Berlin (Lucia di Lammermoor, L’Élixir d’amour), au Festival Rossini de Pesaro (Matilde di Shabran), au Festival de Salzbourg (Giunia de Lucio Silla), au Staatsoper de Vienne et à l’Opéra de Zurich (Gilda), au Staatsoper de Berlin et à la Scala de Milan (Marfa de La Fiancée du tsar), au Staatsoper de Hambourg (Adina, Zerbinetta d’Ariane à Naxos). Elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans le rôle d’Elvira des Puritains en 2014 avant de revenir au Festival d’Aix‑en-Provence (Fiorilla du Turc en Italie). Le 14 juillet 2014, elle participe au Concert de Paris donné au Champ de Mars. En 2015, elle aborde le rôle de Violetta (La Traviata) à Lausanne, puis interprète le même rôle au Festival de Baden-Baden. Elle revient au Staatsoper de Vienne pour Les Puritains, à la Scala de Milan pour Otello de Rossini, au Metropolitan Opera pour Rigoletto et fait ses débuts au Teatro Regio de Turin (Les Puritains), à La Monnaie de Bruxelles (L’Élixir d’amour) et au Teatro Real de Madrid (Rigoletto).

Projets : Fiorilla à Monte-Carlo, Gilda au Metropolitan Opera, Lucia au New National Theatre de Tokyo, Donna Anna (Don Giovanni) au Staatsoper de Berlin, Konstanze (L’Enlèvement au sérail) à l’Opéra de Zurich et au Théâtre des Champs-Élysées (version de concert).

Débuts à l’Opéra national de Paris