Information spectateurs

En savoir plus

Norbert Ernst
Ténor

Norbert Ernst fait ses études avec Gerd Fussi, Robert Holl et Charles Spencer à Vienne, sa ville natale. Il suit également les master-class de Walter Berry et Kurt Equiluz. Il fait ses débuts à l’Opéra du Rhin et il est rapidement invité sur les grandes scènes européennes où il chante sous la direction de chefs d’orchestre tels Franz Welser-Möst, Christian Thielemann, Peter Schneider, Sebastian Weigle, Bertrand de Billy, Ingo Metzmacher, Ulf Schirmer, Pierre Boulez, Adam Fischer, Pinchas Steinberg, Ivor Bolton. De 2010 à 2017, il a fait partie de la troupe du Staatsoper de Vienne, où il a chanté David (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg), Narraboth (Salomé), le Maître de danse (Ariane à Naxos), Loge (L’Or du Rhin), Aegist (Elektra), Erik (Le Vaisseau fantôme), Alfred (La Chauve-souris), Tamino (La Flûte enchantée). Il est également invité par les grands festivals (Cincinnati, Savonlinna, Salzbourg, Bayreuth). Parmi les événements marquants de sa carrière, on peut citer Hans Schwalb (Matis der Maler) au Festival Enescu, Aegisth au Staatsoper de Vienne et à la Philharmonie de Paris, Loge au Staatsoper de Vienne et au Bayerische Staatsoper de Munich, Merkur (Die Liebe der Danae) au Festival de Salzbourg, le Requiem de Dvořák à Leipzig, Leukippos (Daphne) à Cleveland et au Lincoln Center de New York sous la direction de Franz Welser-Möst, ses débuts au Festival de Salzbourg dans Fidelio (Jaquino), au Royal Opera House de Londres dans Ariane à Naxos (2015) et au Staatsoper de Hambourg dans Scènes de Faust de Schumann (2018). Il a interprété le rôle de Loge pour ses débuts au Metropolitan Opera de New York en 2019 et il a récemment abordé les rôles de Florestan (Fidelio) à Saint-Gall et de Lohengrin à Montpellier et Marseille. En 2016, il a enregistré un CD d’extraits d’opéras de Wagner, Lebt kein Gott, chez Decca. Il donne des récitals au Musikverein et au Konzerthaus de Vienne, à la Brucknerhaus de Linz, à la Philharmonie de Munich et de Berlin, au Concertgebouw d’Amsterdam, à la Tonnhalle de Düsseldorf, dans un répertoire qui va des grands oratorios de Bach aux œuvres de Mahler (Das Lied von der Erde), en passant par Wilhelm Kienzl et Franz Schubert. Il a donné en 2015 un récital consacré à Hugo Wolf à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille. Au cours de la saison 2019-2020, il interprète Paul (La Ville morte) à Kiel, Loge au Deutsche Oper am Rhein, Eisenstein (La Chauve-souris) au Deutsche Oper am Rhein, Aegist (Elektra) au Staatsoper de Vienne.

Projet : Tristan dans un arrangement de Tristan et Isolde pour orchestre de chambre au Theater an der Wien.

À retrouver dans

Haut de Page