FR EN

Michaela Schuster
Mezzo-soprano

Artiste de la saison 18/19

Originaire de Bavière, Michaela Schuster étudie le chant au Mozarteum de Salzbourg avec Helena Lazarka et à la Hochschule de Berlin avec Jarmila Rudolfova Kratzer. Elle suit les master‑classes de Christa Ludwig, Aribert Reimann et Julia Hamari et remporte plusieurs prix lors de concours internationaux, dont le Concours Francisco Viñas à Barcelone. De 1999 à 2002, elle fait partie de la troupe de l’Opéra de Darmstadt, où elle chante Charlotte de Werther, Giulietta des Contes d’Hoffmann, Santuzza de Cavalleria rusticana, Carmen
Elle est invitée à l’Opéra de Stuttgart (Fricka de L’Or du Rhin), au Staatsoper de Berlin (Sieglinde de La Walkyrie, Kundry de Parsifal, Brangäne de Tristan et Isolde, Venus de Tannhäuser), au Semperoper de Dresde, au Teatro Real de Madrid (Sieglinde), au Staatsoper de Hambourg (Kundry de Parsifal, Amneris d’Aida), au Deutsche Oper de Berlin (Laura de La Gioconda), au Bayerische Staatsoper de Munich (Ortrud de Lohengrin, Marie de Wozzeck), au Nederlandse Opera d’Amsterdam (Waltraute du Crépuscule des dieux, Ortrud, Klytämnestra d’Elektra), au Festival de Baden‑Baden (Amneris d’Aida), à l’Opéra de Francfort (Florinda de Fierrabras, Preziosilla de La Force du destin, Eboli de Don Carlo, Caesonia dans la création mondiale de Caligula de Detlev Glanert, Ortrud, Judith du Château de Barbe-Bleue), au Covent Garden de Londres (Herodias de Salomé, Klytämnestra, Venus, la Princesse de Bouillon d’Adriana Lecouvreur, la Nourrice de La Femme sans ombre), au Staatsoper de Vienne (Sieglinde, Fricka de La Walkyrie, Herodias de Salomé, Santuzza de Cavalleria rusticana, la Sorcière de Hänsel et Gretel, Ortrud), au Liceu de Barcelone (Brangäne), au Festival de Salzbourg, à La Monnaie de Bruxelles et à la Scala de Milan (la Nourrice)…
En 2012, elle fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans Capriccio (Clairon). Elle a chanté sous la direction de Daniel Barenboim, Simone Young, Christoph von Dohnányi, Sebastian Weigle, Franz Welser-Möst, Marc Albrecht, Ingo Metzmacher, Philippe Jordan, Semyon Bychkov, Kazushi Ono, Kent Nagano… Michaela Schuster se produit également en concert dans un large répertoire qui s’étend du baroque aux compositeurs contemporains.

Projets :
la Nourrice (La Femme sans ombre) au Staatsoper de Berlin et au Festival de Munich.

À retrouver dans