FR EN

Matthew Polenzani
Ténor

© Dario acosta

Lauréat du Prix « Richard Tucker » en 2004 et du Prix « Beverly Sills » du Metropolitan Opera de New York en 2008, le ténor américain Matthew Polenzani est un invité régulier du Metropolitan Opera de New York, où il a interprété le Duc de Mantoue de Rigoletto, Nemorino de L’Élixir d’amour, Leicester de Maria Stuarda, Alfredo de La Traviata, Tamino de La Flûte enchantée, Narraboth de Salomé, Ernesto de Don Pasquale, Don Ottavio de Don Giovanni, Roméo de Roméo et Juliette, Almaviva du Barbier de Séville, Ferrando de Così fan tutte, Fenton de Falstaff, David des Maîtres chanteurs de Nuremberg, Lindoro de L’Italienne à Alger
Il a fait ses débuts en France en 1998 dans Lakmé à l’Opéra de Bordeaux et on a pu l’entendre à l’Opéra national de Paris dans Lucia di Lammermoor, I Capuleti e i Montecchi et Così fan tutte. Il a récemment interprété Des Grieux de Manon au Covent Garden de Londres, Titus de La Clémence de Titus au Lyric Opera de Chicago, Faust (La Damnation de Faust) au Deutsche Oper de Berlin, Tebaldo (I Capuleti e i Montecchi) au Bayerische Staatsoper de Munich.
La saison dernière, il a chanté le rôle-titre d’Idomeneo au Covent Garden de Londres, Les Contes d’Hoffmann au Metropolitan Opera avec James Levine, Nemorino et Tamino au Bayerische Staatsoper de Munich et il a fait ses débuts à l’Opéra de Zurich dans La Traviata. Matthew Polenzani se produit aussi en concert. On a pu l’entendre récemment dans la Neuvième Symphonie de Beethoven avec le Chicago Symphony Orchestra dirigé par Riccardo Muti, le Requiem de Verdi à la Scala de Milan avec Riccardo Chailly, Die schöne Müllerin de Schubert aux Parlance Chamber Concerts (New Jersey) avec le pianiste Ken Noda. Il s’est aussi produit en récital avec les pianistes Julius Drake, Richard Goode et Roger Vignoles ainsi qu’en concert avec les grandes formations symphoniques et les plus grands chefs d’orchestre.

Projets : le rôle-titre de Werther au Bayerische Staatsoper de Munich et au Staatsoper de Vienne, Zurga (Les Pêcheurs de perles) et le rôle-titre de Roberto Devereux au Metropolitan Opera, Rodolfo (La Bohème) au Liceu de Barcelone.