Information spectateurs

En savoir plus

Matthew Newlin
Ténor

Né dans l’Illinois, Matthew Newlin a suivi pendant deux saisons les cours du Young Artist Program de l’Opéra de Chicago. Il s’est distingué à plusieurs reprises lors de prestigieux concours comme le Concours International ‘s-Hertogenbosch en 2014, le Concours de la Fondation Marcello Giordani en 2013, le Concours Opera Birmingham et les Metropolitan Opera National Council Auditions en 2012. Il a également été en résidence au Florida Grand Opera et au Merola Opera Program de l’Opéra de San Francisco. Depuis 2013, il fait partie de la troupe du Deutsche Oper de Berlin où il a interprété des rôles comme Tamino (La Flûte enchantée), Belmonte (L’Enlèvement au sérail), le Comte Almaviva (Le Barbier de Séville), Alfredo (La Traviata), Lenski (Eugène Onéguine), Andrès (Wozzeck), Prunier (La Rondine). Il a également chanté Tom Rakewell (The Rake’s Progress) à Bâle, le rôle-titre de Samson de Haendel et Sali (A Village Romeo and Juliet de Delius) au Concertgebouw d’Amsterdam, Zotico (Eliogabalo) à l’Opéra national de Paris et à l’Opéra national d’Amsterdam, Frederic (The Pirates of Penzance) à l’Opéra d’Atlanta, Ferrando (Così fan tutte) au Stadttheater de Klagenfurt et au Théâtre de Bâle, le Comte de Belprato (Don Bucefalo de Cagnoni) au Festival de Wexford, le Comte Almaviva à Magdebourg, Jiří (Le Jacobin de Dvořák) au Festival de Buxton. Matthew Newlin se produit aussi en concert (Requiem de Verdi et de Mozart, Le Messie et Solomon de Haendel, On Wenlock Edge de Vaughan-Williams) ; il a interprété Pulcinella de Stravinsky et Fidelio de Beethoven sous la direction de Michael Tilson Thomas et Le Journal d’un disparu de Janáček aussi bien en tchèque que dans une traduction anglaise réalisée par ses propres soins. Au cours de la saison 2019-2020, il chante dans La Traviata au Deutsche Oper de Düsseldorf et La Juive (Leopold) au Staatsoper de Hanovre.

Projets : Narraboth (Salomé) au teatro San Carlo de Naples, Froh au Bayerische Staatsoper de Munich, Pong (Turandot) au Festival Oper im Steinbruch de St. Margarethen.

À retrouver dans

Haut de Page