FR EN

Mats Ek
Chorégraphe

Né en 1945 à Malmö (Suède), Mats Ek s’oriente dans un premier temps vers des études de théâtre à l’École Supérieure Marieborg (Norrköping). Il commence parallèlement à étudier la danse avec Donya Feuer (américaine – pratiquant la technique Graham – installée à Stockholm depuis 1963). De 1965 à 1973, il réalise des mises en scène pour le Théâtre de Marionnettes de Stockholm et pour l’University College of Opera. En 1972, il s’initie à la danse classique et rejoint - en 1973 - le Ballet Cullberg que dirige sa mère Birgit Cullberg. D’abord danseur dans la compagnie, il y réalise ses premières chorégraphies dont L’Ordonnance et Saint Georges et le dragon (1976) qui attirent sur lui l’attention du public et de la critique internationale. Dès lors, chaque année verra apparaître, au programme de la compagnie, une ou deux de ses créations.
En 1980, il est appelé à assumer la fonction de co-directeur artistique avec Birgit Cullberg et, en 1985, lorsqu’elle se retire définitivement, reste directeur du Ballet. À la fin de la saison 1992/1993, Mats Ek abandonne ses fonctions pour continuer à chorégraphier et à travailler de façon indépendante, tout en restant néanmoins le chorégraphe principal du Ballet Cullberg. Dès lors, il est l’invité des théâtres du monde entier, pour lesquels il remonte bon nombre de ses chorégraphies. Il enrichit également de créations les répertoires du Ballet Royal de Suède, du Nederlands Dans Theater, du Ballet de Hambourg et du Ballet de l’Opéra national de Paris. À la suite de son départ du Ballet Cullberg, Mats Ek amorce un retour vers le théâtre en produisant des pièces de théâtre-dansé : Dans Med Nästan (Danse avec ton prochain, 1995), On Malta d’après Christopher Marlowee (1996) et Johanna inspirée du personnage de Jeanne d’Arc (1998), ainsi que Tulips (2009) pour le NDT3 et Hållplats (2009).
Il met également en scène le Don Juan de Molière (1999), Andromaque de Racine (2001), Le Marchand de Venise de Shakespeare (2004), Le Songe d’August Strindberg (2005) au Théâtre Royal de Stockholm ainsi que l’opéra de Gluck Orphée et Eurydice à l’Opéra Royal danois (2007). Place (2007), créé pour Ana Laguna et Mikhaïl Baryshnikov, ainsi que L’autre (2009) pour Mikhaïl Baryshnikov et Niklas Ek, ouvrent les portes de la mémoire du corps et font surgir des trésors de poésie animée. Suivent Bye (2011), un solo pour Sylvie Guillem au Sadler’Wells de Londres, les mises en scène de Sonates de spectres, pour la scène nationale Dramaten à l’occasion de l’année du centenaire de la mort de Strindberg et Les Émigrants (2014) d’après le roman de Vilhelm Moberg.
Également cinéaste, Mats Ek a filmé plusieurs de ses ballets : Wet Woman (avec Sylvie Guillem) – 1993 ; Smoke (avec Sylvie Guillem et Niklas Ek) – 1995. En 2015, à l’occasion de ses 70 ans, Mats Ek annonce publiquement ne pas souhaiter créer de nouvelles œuvres et présente notamment une dernière création Hâche avec Ana Laguna et Yvan Auzely lors d’un programme d’adieux. Il parcourt le monde entier pour remonter d’anciennes pièces et en interprète quelquesunes. Quatre ans plus tard, il revient finalement à la chorégraphie et choisit le Ballet de l’Opéra national de Paris pour de nouvelles créations. Mats Ek a reçu le Benois de la Danse (2006). Il est Commandeur dans l’ordre des Arts et Lettres (2012).