Mathieu Ganio Étoile
Ballet de l’Opéra

© James Bort / OnP

À l’issue de la représentation de Don Quichotte (Rudolf Noureev), le 20 mai 2004, est nommé «Étoile».

Biographie

Il a depuis ajouté à son répertoire : Colas dans La Fille mal gardee (Ashton), Emeraudes et Diamants / Joyaux, Les Quatre Tempéraments, Symphonie en ut, Apollon, Agon, Le Palais de cristal, La Valse (Balanchine), Le Maitre de ballet dans La Petite danseuse de Degas (P. Bart), L’Oiseau de feu, Seraitce la mort ? (Béjart), Albrecht dans Giselle (d’après Coralli et Perrot), le rôle-titre d’Onéguine (Cranko), Artifact Suite, Woundwork 1 (Forsythe), James dans La Sylphide (Lacotte d’apres Taglioni), Lucien d’Hervilly dans Paquita (Lacotte d’après Mazilier et Petipa), Etudes (Lander), Suite en blanc (Lifar), Des Grieux dans L’Histoire de Manon (MacMillan), Amoveo, Daphnis dans Daphnis et Chloé (Millepied), Armand dans La Dame aux camélias, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (Neumeier), Le Prince Désiré dans La Belle au bois dormant, Le Prince Siegfried dans Le Lac des cygnes, L’Acteur‑vedette dans Cendrillon, Drosselmeyer / Le Prince dans CasseNoisette, Roméo dans Roméo et Juliette (Noureev), Dances at a Gathering, Other Dances (Robbins), Trois Préludes (Stevenson).

Etoile Matthieu Ganio

À l’affiche

  • Palais Garnier
  • du 06 mai au 05 juin 2022
Réserver
  • Palais Garnier
  • du 25 juin au 16 juillet 2022
Découvrir

Biographie

1992 à 1999
Etudie à l’École Nationale Supérieure de danse de Marseille où Roland Petit le distribue dans sa version de Casse-Noisette.

1999
Entre à l’École de danse de l’Opéra de Paris (directement en seconde division) et danse ses premiers rôles de solistes lors des spectacles annuels : Yondering de John Neumeier (2000) et Frantz dans la Coppélia remontée par Pierre Lacotte (2001).

2001
Est engagé à 17 ans dans le Corps de ballet. 

2003
«Coryphée». Iouri Grigorovitch le choisit pour interpréter le rôle de Kourbski dans Ivan le Terrible sur la scène de l’Opéra Bastille.

2004
«Sujet». 

Haut de Page