FR EN

Martin Homrich
Ténor

Artiste de la saison 18/19
© DR

Martin Homrich fait ses débuts au Staatsoper de Hambourg, dont il est membre pendant quatre ans avant de rejoindre la compagnie du Semperoper de Dresde. Il y chante les grands rôles du répertoire mozartien comme Tamino, Titus, Don Ottavio, Belmonte et Ferrando ainsi que Flamand de Capriccio, Tom Rakewell de The Rake’s Progress, Macduff de Macbeth, Hans de La Fiancée vendue, Max du Freischütz. Il mène une carrière indépendante depuis 2009.
Il est invité au Staatsoper et au Deutsche Oper de Berlin, au Aalto Theater d’Essen, à la Scala de Milan, au Bayerische Staatsoper de Munich, à l’Opéra national de Prague, à l’Opéra de Rome, au Staatsoper de Vienne, aux Festivals de Schwetzingen, Schleswig‑Holstein, Schloss Ludwigsburg et Richard Strauss.
Il interprète le Prince de L’Amour des trois oranges à Wiesbaden, Edmund de Lear, Narraboth de Salomé, Steva de Jenůfa à Hambourg et Hanovre, Erik du Vaisseau fantôme à Hambourg et Zurich, l’Empereur de La Femme sans ombre à Gelsenkirchen, Max du Freischütz à Limoges, Elemer d’Arabella à Dresde, Bacchus d’Ariane à Naxos au Nederlandse Reisopera, le Chanteur italien du Chevalier à la rose et Balthasar Zorn des Maîtres chanteurs de Nuremberg à l’Opéra national de Paris, Florestan de Fidelio à Rio de Janeiro et Rennes.
Il a chanté sous la direction de chefs d’orchestre tels Daniel Barenboim, Zubin Mehta, Marek Janowski, Stefan Soltesz, Armin Jordan, Donald Runnicles, Ulf Schirmer, Peter Schneider, Simone Young.
Depuis la saison 2017 / 2018, il fait partie de la troupe du Musiktheater im Revier de Gelsenkirchen, où il a chanté le rôle-titre des Contes d’Hoffmann, Albrecht von Brandenburg (Mathis der Maler), Ismaele (Nabucco), Lenski (Eugène Onéguine), Jim Mahoney (Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny).

Projet :
Gralsritter (Parsifal) au Festival de Bayreuth.

À retrouver dans