Markus Stenz Chef d'orchestre

© Kaupo Kikkas

Biographie

Né en Allemagne, Markus Stenz fait ses études musicales à Cologne avec Volker Wangenheim et à Tanglewwod avec Leonard Bernstein et Seiji Ozawa. 

Il a occupé de nombreux postes à la tête d’orchestres internationaux : chef principal de l’Orchestre Radio-Philharmonique des Pays Bas (2015-2019), chef en résidence de l’Orchestre Philharmonique de Séoul (2016-2020), directeur musical de la Ville de Cologne et Kapellmeister de l’Orchestre du Gürzenich de Cologne (2003-2014), Principal chef invité du Hallé Orchestra (2010-2014), directeur artistique et chef principal de l’Orchestre Symphonique de Melbourne (1998-2004), chef principal du London Sinfonietta (1994-1998), directeur artistique du Festival de Montepulciano (1989-1995). 

Il fait ses débuts en tant que chef d’opéra en 1998 à La Fenice de Venise en dirigeant la création de la version révisée d’Elegy for Young Lovers de Henze. Il a depuis été invité sur les grandes scènes internationales, comme la Scala de Milan, La Monnaie de Bruxelles, l’English National Opera, les Opéras de San Francisco, Stuttgart, Francfort, Chicago, les Festivals de Glyndebourne et Edimbourg. Il a dirigé de nombreuses créations, parmi lesquelles Das Verratene Meer (Deutsche Oper de Berlin), Venus und Adonis (Bayerische Staatsoper de Munich), L’Upupa und der Triumph der Sohnesliebe de Henze (Festival de Salzbourg), Die Eroberung von Mexico de Wolfgang Rihm, Caligula de Detlev Glanert (Francfort), Solaris de Dai Fujikura (Festival de Bregenz), Fin de partie de Gÿorgy Kurtag (Scala de Milan, Opéra national d’Amsterdam). 

Parmi les productions qui ont marqué sa carrière à Cologne, on peut citer le Ring, Lohengrin, Tannhäuser, Les Maîtres chanteurs de Nuremberg, Jenůfa, Kátia Kabanová, Don Giovanni et Love and other Demons de Peter Eötvös. En 2019, il a dirigé Mort à Venise au Deutsche Oper de Berlin. Il a dirigé en concert les grandes formations symphoniques comme le Royal Concertgebouw Orchestra, les orchestres philharmoniques de Berlin, Munich et Londres, le NHK de Tokyo, l’Orchestre Symphonique de la Radio bavaroise, le Gewandhaus Orchestra de Leipzig, le Tonhalle Orchestra de Zurich, l’Orchestre Symphonique de Vienne, etc. 

Haut de Page