Marko Mimica
Baryton-basse

 Né en Croatie, Marko Mimica a été, de 2011 à 2016, membre de la troupe du Deutsche Oper de Berlin où il a chanté, entre autres, Figaro (Les Noces de Figaro), Raimondo (Lucia di Lammermoor), Don Basilio (Le Barbier de Séville), Lord Talbot (Maria Stuarda), Escamillo (Carmen), Lorenzo (I Capuleti e i Montecchi), Tchélio (L’Amour des trois oranges), Colline (La Bohème), Banco (Macbeth), Oroveso (Norma), Ferrando (Le Trouvère). Au cours des dernières saisons, il a été invité sur les scènes du Gran Teatre del Liceu de Barcelone (Raimondo), de l’ABAO de Bilbao et du Palau de les Arts de Valence (Alfonso d’Este de Lucrezia Borgia), de l’Opéra de Rome (Alidoro de La Cenerentola), du Teatro Massimo de Palerme (Escamillo), de l’Opéra de Florence et du Royal Opera House d’Oman (Mustafa de L’Italienne à Alger), du Festival Rossini de Pesaro (Lord Sydney du Voyage à Reims, Podesta de La Gazza ladra, Duglas de La Donna del lago), des Arènes de Vérone (Ramfis d’Aida), du Teatro Regio de Turin et du Festival International d’Edimbourg (Banco).
Au cours de la saison 2017 / 2018, il revient au Deutsche Oper de Berlin pour les rôles du Roi Heinrich de Lohengrin, du Moine de Don Carlo, de Raimondo, Escamillo et Ferrando. Il fait ses débuts dans Luisa Miller (le Comte Walter) avec le Bayerische Rundfunkorchester, au Semperoper de Dresde (Escamillo), au Théâtre des Champs Élysées (Banco) et à l’Opéra national de Paris (Publio de La Clémence de Titus).

Projets :
Zaccaria (Nabucco) au Teatro Coccia de Novare (Italie), ses débuts aux États-Unis dans le rôle de Figaro (Les Noces de Figaro) au Palm Beach Opera, Pagano (I Lombardi alla prima crociata) au Teatro Regio de Turin, ses débuts au Teatro Real de Madrid dans Lucia di Lammermoor.

À retrouver dans