Marina Rebeka
Soprano

© Dario Acosta

Née à Riga, Marina Rebeka étudie en Italie au Conservatoire Sainte Cécile de Rome et participe aux académies d’été de Salzbourg et de Pesaro. Elle remporte plusieurs concours internationaux, dont le Concours Voix Nouvelles de Gütersloh. En 2009, elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans Moïse et Pharaon de Rossini sous la direction de Riccardo Muti. Sa carrière prend alors un essor international et elle est invitée sur les plus grandes scènes (Metropolitan Opera et Carnegie Hall de New York, Scala de Milan, Royal Opera House Covent Garden de Londres, Concertgebouw d’Amsterdam, Bayerische Staatsoper de Munich, Staatsoper de Vienne, Opéra de Zurich). Elle se produit sous la direction de Zubin Mehta, Antonio Pappano, Fabio Luisi, Yannick Nézet-Séguin, Marco Armiliato, Michele Mariotti, Thomas Hengelbrock, Paolo Carignani, Stéphane Denève, Yves Abel, Ottavio Dantone, Alberto Zedda dans un vaste répertoire qui s’étend de la période baroque (Haendel) à Stravinsky (The Rake’s Progress), en passant par le bel canto (Rossini, Bellini, Donizetti), Verdi et Tchaïkovski (Eugène Onéguine).
La saison dernière, elle a abordé les rôles-titres de Thaïs au Festival de Salzbourg et Maria Stuarda à l’Opéra de Rome, Donna Elvira de Don Giovanni au Metropolitan Opera (où elle a également chanté Mathilde de Guillaume Tell) et Marguerite de Faust à Riga. Elle a interprété La Traviata au Staatsoper de Vienne et au Palau de les Arts de Valence et Vitellia de La Clémence de Titus au Festival de Baden Baden sous la direction de Yannick Nézet-Séguin (CD Deutsche Grammophon). Elle a commencé la saison 2017/2018 par une représentation de concert de Luisa Miller avec le Münchner Rundfunkorchester avant de chanter le rôle titre de Norma au Metropolitan Opera et Leila des Pêcheurs de perles à l’Opéra de Chicago. Marina Rebeka se produit aussi en concert et en récital. Elle a enregistré la Petite Messe solennelle de Rossini avec l’Orchestre de l’Académie Sainte Cécile et Antonio Pappano (EMI) ainsi que deux albums solo (airs de Mozart et de Rossini).

Projets :
Marguerite (Faust) à Monte-Carlo et pour ses débuts au Teatro Real de Madrid, Amelia (Simon Boccanegra), La Traviata, Mimi (La Bohème), Nedda (Pagliacci) au Staatsoper de Vienne, le rôle-titre de Giovanna d’Arco au Konzerthaus de Dortmund, concerts à la Salle Tchaïkovski de Moscou et au Palau de la Música de Barcelone. 

Débuts à l’Opéra national de Paris