FR EN

Marie Gautrot
Mezzo-soprano

© Marc Larcher

Originaire de Normandie, Marie Gautrot suit des études de Lettres Modernes à l'Université de Rouen puis intègre l’Ecole du Louvre. Elle commence le chant auprès de Marie-Claire Cottin et entre au CNSM de Paris dont elle sort diplômée de deux Premiers Prix.

Depuis on a pu l’entendre dans des rôles tels que Djamileh (Théâtre Impérial de Compiègne), l’Opinion Publique (Orphée aux Enfers, Festival d’Aix-en-Provence), L’Enfant et les sortilèges (Théâtre Dejazet), Mallika (Lakmé, Opéra de Rouen), Cherubino (Les Noces de Figaro, Opéra Royal de Versailles), La Grande Duchesse de Gerolstein (Navarrenx), une Fille-Fleur (Parsifal, Opéra de Nice), Carmen (La Fabrique Opéra Grenoble, Théâtre de Poissy, Radiant de Lyon), Marguerite (La Damnation de Faust, Théâtre du Châtelet, Rouen), Ramiro (La Finta Giardiniera) et Dorabella (Cosi fan tutte) à l’Opéra de Toulon, Amneris (Aïda) et Fenena (Nabucco) à La Fabrique Opéra Grenoble, Maddalena (Rigoletto, Opéra de Limoges) ; La voix de la mère (Les Contes d’Hoffmann, Opéra de Lyon, Tokyo) ; Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann), Martine (Le Médecin malgré lui) et La mère d’Aladin (Aladin de Nino Rota) à l’Opéra de Saint-Etienne, Clairon (Capriccio, Opéra de Metz), Rosine (Le Barbier de Séville, Pin Galant de Mérignac), Orlovsky (La Chauve-Souris, Opéra de Marseille) ; Amneris (La Fabrique Opéra Orléans) ; Giovanna (Rigoletto, Opéra national de Paris), Madame Larina (Eugène Onéguine, Metz et Reims) ; Dame Marthe (Faust, Saint-Etienne), Hedwige (Les Fées du Rhin, Tours, Theater-Orchester de Bienne-Soleure), etc. Au concert, elle se produit dans des œuvres telles La Damoiselle élue (Orchestre National d’Ile de France) ; La Passion selon saint Matthieu ; la Passion selon Saint Jean ; le Requiem de Verdi ; Das Lied von der Erde et les Kindertotenlieder de Mahler ; Les Nuits d'été (Opéra de Rennes) ; les Folks Songs de Berio (Turquie) ; un programme Offenbach (Saint-Pétersbourg) ; Marie (L'Enfance du Christ de Berlioz, Orchestre Lyrique d’Avignon) ; Les Madrigaux de Monteverdi (enregistrement avec Les Arts Florissants) ; Les Fleurs du Mâle avec le Palazetto Bru-Zane (Venise, Berlin) ; la Neuvième Symphonie de Beethoven (Orchestre Lyrique d’Avignon) ; etc. Marie Gautrot accorde également une grande place au récital qu’elle partage notamment avec le pianiste Frédéric Rouillon.

Projets : Giovanna à l’Opéra de Massy, la Deuxième Dame (La Flûte enchantée) sous la direction d’Hervé Niquet à l’Opéra d’Avignon et à l’Opéra Royal de Versailles), Fenena à l’Opéra de Marseille, etc.