Informations sur la mise en place du pass sanitaire

En savoir plus

Mariame Clément
Metteure en scène

© Elisa Haberer

Mariame Clément est née à Paris. Après des études de lettres et d'histoire de l'art à l'École Normale Supérieure, elle vit aux États-Unis puis à Berlin, où elle effectue ses premiers stages au Staatsoper Unter den Linden. Elle travaille ensuite comme assistante à la mise en scène dans divers opéras en Europe. En 2003, elle remporte le troisième prix au Concours européen de mise en scène d'opéra décerné par Camerata Nuova et Opera Europa. Elle signe sa première mise en scène en 2004 avec Il Signor Bruschino / Gianni Schicchi à l'opéra de Lausanne. Elle a travaillé entre autres à Athènes (Le Comte Ory), Berne (Le Voyage à Reims, La Traviata, Le Barbier de Séville, La Bohème), Nancy (Rigoletto), Strasbourg (La Belle Hélène, Werther, Platée, Le Chevalier à la rose, La Flûte enchantée, La Calisto), Anvers / Gand (Giasone, Agrippina), au Theater an der Wien (Castor et Pollux, The Fairy Queen), à Graz (Faust, La Flûte enchantée), Dortmund (Les Noces de Figaro), Nuremberg (Platée, Les Noces de Figaro, Il Ritorno d'Ulisse in patria), Glyndebourne (Don Pasquale, Poliuto), à l'Opéra national de Paris (Hänsel et Gretel), à Essen (Le Grand Macabre, Salomé), au Royal Opera House de londres (L'Étoile), au Théâtre des Champs-Élysées (Il Ritorno d'Ulisse in patria), à Santiago du Chili (Lulu), au Semperoper de Dresde (La Fiancée vendue), au Festival de Bregenz (Don Quichotte), à Séville (Agrippina). En 2014, elle créé le premier opéra de Philippe Hurel, Les Pigeons d'argile, au Théâtre du Capitole de Toulouse. En 2016, elle met en scène à l'Opéra national du Rhin la création française du deuxième opéra de Wagner, Das Liebesverbot. En 2018, le même théâtre lui confie Barkouf, œuvre majeure d'Offenbach récemment redécouverte et qui n'avait pas été jouée depuis sa création en 1860. Cette production a reçu le prix de la meilleure redécouverte aux Oper Awards 2019. En 2020, sa production de Don Quichotte pour le Festival de Bregenz remporte le prix de la meilleure production de l'année au Österreichischer Musiktheaterpreis. Ses prochains projets la conduiront entre autres à Glyndebourne, Genève, Paris et Madrid.

À retrouver dans

Haut de Page