Marco Spotti
Chanteur

Marco Spotti fait ses débuts au Teatro Regio de Parme, sa ville natale. Il est rapidement invité sur les grandes scènes lyriques et, en 2003, il fait ses débuts à la Scala de Milan (Arcas d’Iphigénie en Aulide sous la direction de Riccardo Muti). Il se produit depuis régulièrement sur la scène milanaise (Sparafucile de Rigoletto, le Roi d’Aida, Loredano de I due Foscari, Timur de Turandot, Wurm de Luisa Miller, Colline de La Bohème, sous la direction de James Conlon, Daniel Barenboim, Riccardo Chailly, Valery Gergiev, Gianandrea Noseda, Gustavo Dudamel).
Il aborde le rôle de Procida (Les Vêpres siciliennes) à Palerme, chante Ramfis (Aida) à Rome, aux Arènes de Vérone, au Palau de les Arts de Valence, à Tel Aviv et à la Scala de Milan, Alvise (La Gioconda) à Livourne, Vérone, Catane et Athènes, Banco (Macbeth) au Maggio Musicale Fiorentino et à Las Palmas, Sparafucile à La Fenice de Venise, à Bilbao, au Festival Verdi de Parme, au Teatro Real de Madrid et au Semperoper de Dresde, Massimiliano (I Masnadieri) à Las Palmas et Bologne, Loredano au Théâtre des Champs‑Élysées et au Teatro Comunale de Piacenza, le Commandeur (Don Giovanni) au Royal Opera House Covent Garden de Londres, Pimène (Boris Godounov) et Oroveso (Norma) à Palerme, Timur aux Chorégies d’Orange, le Grand Inquisiteur (Don Carlo) au Teatro Regio de Turin, Walther (Guillaume Tell) à Amsterdam et Bruxelles, Basilio (Le Barbier de Séville) au Teatro Colón de Buenos Aires, le Roi (Aida) au Bayerische Staatsoper de Munich, Fiesco (Simon Boccanegra) au Teatro Carlo Felice de Gênes. Il se produit en concert dans le Requiem de Verdi, le Stabat Mater de Rossini, Œdipus Rex (Tiresias) et Aida (le Roi) avec l’Orchestre de l’Académie Santa Cecilia et Antonio Pappano. Il fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans Guillaume Tell en 2016.
Plus récemment, il interprète Henri VIII (Anna Bolena) au Teatro Regio de Parme, Oroveso et Basilio au Grand Théâtre de Genève, Ferrando (Le Trouvère) au Liceu de Barcelone, Le Roi Roger avec l’Académie Santa Cecilia de Rome et Antonio Pappano, le Grand Inquisiteur au Palau de les Arts.

Projet :
le rôle-titre de Mefistofele de Boito avec l’Orchestre Philharmonique de Tokyo. 

Débuts à l’Opéra national de Paris