FR EN

Marco Berti
Ténor

© Gianluca Dangerio

Né à Côme, Marco Berti fait ses études au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan avec Giovanna Canetti puis perfectionne sa technique auprès d’Adelaide Saraceni, Pier Miranda Ferraro et Gian Franca Ostini. Après avoir remporté le Concours International Giacomantonio, il fait ses débuts en 1990 dans le rôle de Pinkerton de Madame Butterfly à Cosenza. Il est rapidement invité par les grandes scènes internationales (Scala de Milan, Arènes de Vérone, Royal Opera House Covent Garden de Londres, Liceu de Barcelone, Metropolitan Opera de New York, Capitole de Toulouse, La Monnaie de Bruxelles, Deutsche Oper de Berlin, Opéra de Zurich, Opéra de Rome, Maestranza de Séville, Chorégies d’Orange, Opéras de Houston, San Francisco, Chicago, Pékin, Tokyo, etc.). On a pu l’entendre à l’Opéra national de Paris dans Nabucco (Ismaele), Macbeth (Macduff), Madame Butterfly (Pinkerton), Il Tabarro (Luigi), Tosca (Cavaradossi), La Fanciulla del West (Dick Johnson).
Il chante sous la direction de chefs d’orchestre tels Gianandrea Gavazzeni, Zubin Mehta, Lorin Maazel, Riccardo Muti, Antonio Pappano, Daniel Oren, James Conlon, Nicola Luisotti et metteurs en scène comme Franco Zeffirelli, Pier Luigi Pizzi, Pier’Alli, Liliana Cavani, Luc Bondy, Ferzan Ozpetek. Son répertoire comprend les grands rôles verdiens et pucciniens : Radamès (Aida), Riccardo (Un bal masqué), Gabriele Adorno (Simon Boccanegra), Manrico (Le Trouvère), Ernani, Calaf (Turandot), Des Grieux (Manon Lescaut), Pinkerton (Madame Butterfly), Cavaradossi (Tosca), le rôle-titre d’Edgar, ainsi que Don José (Carmen) et Canio (Pagliacci). Il a abordé le rôle-titre d’Otello au Festival de La Corogne en 2010 et Pollione de Norma à Turin en 2012. Son premier album solo, Rare Verismo, est paru en 2007. En 2011, le magazine Style (supplément du Corriere della Sera) l’a classé parmi les quatre meilleurs ténors mondiaux.

Projets : Le Trouvère aux Arènes de Vérone et au Liceu de Barcelone, Turandot à Philadelphie, Aida au Metropolitan Opera, Cavalleria rusticana à l’Opéra national de Paris.