FR EN

Majdouline Zerari
Mezzo-soprano

© Eric Peltier

Majdouline Zerari débute l’apprentissage du chant à l’âge de 9 ans. Après une solide formation (DEUG de Musicologie, Conservatoire national de musique de Lyon, classes de Françoise Pollet et Hélène Lucas, cours de Margreet Honig, Yvonne Minton, Tom Krause et David Syrus, CNIPAL de Marseille, Académie Européenne du Lied et de Musique Contemporaine d’Aix-en-Provence, nouvel Opéra Studio de l’Opéra national de Lyon), elle est finaliste du XIIIe Concours Européen de Chant de Mâcon en 2006 (deuxième prix de Mélodie Française et deuxième prix d’Opéra).
Rapidement, on peut l’entendre dans des rôles comme Architecture (Les Arts Florissants de Charpentier), le rôle-titre de Didon et Enée, Mastrilla et Frasquinella (La Périchole), Cornelia (Giulio Cesare), Aglatida (Zanaida de J.C. Bach), Cora Cenci (Vous qui savez ce qu’est l’amour), Berta (Le Barbier de Séville), la Mère, la Tasse chinoise, la Libellule, la Bergère et l’Ecureuil (L’Enfant et les sortilèges), Dritte Zofe (Der Zwerg), Eurite et Verita (Elena de Cavalli), la Mère (Les Contes d’Hoffmann), la Mère et la Sorcière (Hansel et Gretel), Tisbé (La Cenerentola), Miyagi (Les Contes de la lune vague après la pluie de Xavier Dayer), Alisa (Lucia di Lammermoor), le rôle-titre de Djamileh, Zobeide (Ali Baba), Mallika (Lakmé), Ljubica (Svadba d’Ana Sokolović), la Reine (La Princesse légère), Hermia (Le Songe d’une nuit d’été), Laura (Iolanta).
Elle se produit à l’Académie baroque européenne d’Ambronnay, à l’Opéra national de Bordeaux, à l’Opéra de Lausanne, au Konzerthaus de Vienne, à l’Opéra de Vichy, à l’Opéra national de Lyon, au Festival d’Aix-en-Provence, à l’Opéra de Montpellier, à l’Opéra de Rouen, à l’Opéra Comique, à l’Opéra de Tours, à l’Opéra de Lille, etc. sous la direction de chefs d’orchestre tels Christophe Rousset, Pablo Heras Casado, David Stern, Jean-Yves Ossonce, Leonardo Garcia Alarcon. Elle a récemment interprété Geneviève (Pelléas et Melisande) à l’Opéra Comique et la Deuxième sorcière (Didon et Enée) au Festival d’Aix-en-Provence. Elle se produit aussi en concert (Scènes de village de Bartók, Requiem de Mozart, Mélodies populaires juives de Chostakovitch, Mélodies populaires grecques de Ravel, Judita Triumphans de Vivaldi, Les Nuits d’été de Berlioz, etc.)

Projet :
la Deuxième Dame (La Flûte enchantée) à l’Opéra de Marseille.