Lydia Steier Metteure en scène

© Sandra Then

Biographie

Née à Hartford, dans le Connecticut, Lydia Steier a fait ses études de chant au Conservatoire Oberlin de l’Ohio. Elle a ensuite profité d’une bourse Fullbright pour s’installer en Allemagne. 

Elle a mis en scène La Leçon d’Eugène Ionesco au HAU de Berlin et la production multimédia Eight Songs for a Mad King de Peter Maxwell Davies, présentée à Chicago, Cleveland, New York et Mexico. Par la suite, elle a mis en scène La Clémence de Titus et Brundibar à l’Opera-Theater de Pittsburgh, Lohengrin à l’Opéra de Los Angeles, Madame Butterfly à Brême et La Veuve joyeuse au Deutsches Nationaltheater de Weimar. Son travail a été présenté dans différents festivals internationaux, à Hong Kong, Dublin et New York. 

Grâce à ses mises en scène du Turandot de Busoni et de Paillasse de Leoncavallo, elle a été nommée Révélation de l’année par Deutschlandradio Kultur. Sa mise en scène de Donnerstag aus Licht de Stockhausen a été retenue par le magazine Opernwelt comme Meilleure mise en scène de la saison 2015-2016, et ses productions de Saul de Haendel au Staatstheater d’Oldenburg et de Perelà de Pascal Dusapin au Staatstheater de Mainz ont été nominées pour le Prix FAUST-Theater. 

Parmi ses mises en scènes récentes, citons Jules César au Komische Oper de Berlin, Turandot à l’Opéra de Cologne, Les Troyens au Semperoper de Dresde, La Flûte enchantée au Festival de Salzbourg, Œdipus Rex / Iolanta à l’Opéra de Francfort, Diodati. Unendlich de Michael Wertmüller au Théâtre de Bâle, La Dame de pique au Deutsche Oper am Rhein, La Juive, Alcina et Les Noces de Figaro au Staatsoper de Hanovre, Carmen à l’Opéra de Cologne, Les Indes galantes au Grand Théâtre de Genève et A Dream of Armageddon de Dai Fujikura au Nouveau Théâtre National de Tokyo. 

En juin 2021, elle a présenté une lecture de La Fille du Far-West au Staatsoper de Berlin. Au cours de la saison 2022-2023, en plus de faire ses débuts à l’Opéra national de Paris avec Salomé, elle mettra en scène La Femme sans ombre au Festival de Baden-Baden.

Débuts à l’Opéra national de Paris

Haut de Page