Information spectateurs

En savoir plus

Lorenzo Viotti
Chef d'orchestre

© Márcia Lessa

Né à Lausanne dans une famille de musiciens, Lorenzo Viotti étudie le piano, le chant et la percussion à Lyon, puis suit les cours de direction d’orchestre du professeur Georg Mark à Vienne, tout en se produisant comme percussionniste dans diverses formations, dont le Philharmonique de Vienne. Il se perfectionne ensuite à Weimar auprès de Nicolas Pasquet. Il fait ses débuts à l’opéra en dirigeant Les Noces de Figaro au Théâtre de Schönbrunn en 2013. La même année, il remporte le Concours international de direction d’orchestre de Cadaquès (Espagne). Deux ans plus tard, à l’âge de 25 ans, il remporte le Young Conductor Award du Festival de Salzbourg, qui récompense le meilleur des jeunes chefs d’orchestre en vue. En 2016, il fait ses débuts à la tête du Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam, de l’Orchestre Symphonique de Vienne et du Verbier Chamber Orchestra ainsi qu’au Festival de Salzbourg avec l’Orchestre Radio Symphonique de Vienne. Il dirige plusieurs concerts au Festival d’été de Salzbourg en 2017 et partage avec Christian Thielemann la direction d’un concert en hommage à Herbert von Karajan à l’occasion du cinquantième anniversaire du Festival de Pâques. Il a dirigé les grandes formations symphoniques comme le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Munich, la Staatskapelle de Berlin, l’Orchestre national de France, le Gewandhausorchester de Leipzig, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre de la Radio de Munich, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le Gustav Mahler Youth Orchestra, le Royal Philharmonic Orchestra de Londres, le Royal Liverpool Philharmonic, etc. Il est depuis la saison 2018-2019 le directeur musical du Gulbenkian Orchestra et il a été nommé chef principal de l’Opéra national des Pays-Bas et de l’Orchestre philharmonique néerlandais à compter de la saison 2021-2022. Il a dirigé La Belle Hélène au Théâtre du Châtelet, La Cambiale di matrimonio de Rossini à La Fenice de Venise, Carmen et La Bohème à Klagenfurt, Rigoletto à Stuttgart et Dresde, Viva la Mamma de Donizetti à l’Opéra de Lyon, Werther à Zurich, Klagenfurt et Francfort, Tosca au New National Theatre de Tokyo et à l’Opéra de Francfort, Carmen au Staatsoper de Hambourg et pour ses débuts à l’Opéra national de Paris. Au cours de la saison 2019-2020, il fait ses débuts à l’Opéra national d’Amsterdam avec Pagliacci / Cavalleria rusticana et dirige Manon Lescaut à Francfort, Roméo et Juliette à la Scala de Milan. Il a remporté le Newcomers Award aux International Opera Awards 2017.

Projets : Carmen au Metropolitan Opera, Faust à l’Opéra national de Paris.

À retrouver dans

Haut de Page