Information spectateurs

En savoir plus

Loïc Félix
Ténor

© Alix Laveau

Loïc Félix entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes de Christiane Eda-Pierre et Christiane Patard. Dès sa sortie du conservatoire, il s’illustre dans un répertoire très varié qui lui ouvre les portes de nombreuses scènes européennes (Pedrillo de L’Enlèvement au sérail, Monostatos de La Flûte enchantée, Don Basilio des Noces de Figaro, Le Petit Ramoneur et Albert Herring de Britten, la création du Nègre des Lumières du Chevalier de Saint-George). L’opérette (La Vie parisienne, Les Brigands, La Grande duchesse de Gerolstein, La Périchole, Monsieur Choufleuri, La Veuve joyeuse, La Chauvesouris) est l’un des terrains de prédilection de ce ténor au tempérament d’acteur. Il est invité aux festivals de Glyndebourne (Carmen) et d’Aix-en-Provence (La Flûte enchantée) ou aux Wiener Festwochen. Il a enregistré, pour Opera Rara, VertVert d’Offenbach ainsi qu’Ermione de Rossini et Maria di Rohan de Donizetti.
Récemment, il a chanté dans Les Aventures du Roi Pausole (Giglio) au Grand Théâtre de Genève, La Favorite et Samson et Dalila au Théâtre des Champs-Elysées, L’Amour des trois oranges à Florence, La Flûte enchantée à Nice, Marseille, Valencia et Genève, Lakmé, Les Noces de Figaro, Turandot à Montpellier et Marseille, Eugène Onéguine à Montpellier, Eugène Onéguine et La Ville morte à Limoges, Lakmé à Avignon, Marseille et avec le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Hippolyte et Aricie et Carmen à Glyndebourne, Dialogues des carmélites à Lyon et Bologne, Orphée aux Enfers, Tosca et La Favorite à Marseille, Barbe-Bleue à Nantes, Angers, Rennes et Le Mans, Fantasio au Festival Radio-France Occitanie à Montpellier et à l’Opéra Comique, Roméo et Juliette de Berlioz à Toulouse et Stuttgart, Carmen à Venise, Fantasio et Le Baron tzigane à Genève, L’Enlèvement au sérail en concert à la Philharmonie de Paris, Werther et Barkouf à l’Opéra du Rhin, L’Heure espagnole en tournée avec Les Siècles, Maître Péronilla avec l’Orchestre national de France au Théâtre des Champs-Elysées, Les Contes d’Hoffmann (Frantz, Andrès, Cochenille, Pitichinaccio) à La Monnaie de Bruxelles.  

Haut de Page