FR EN

Lilla Farkas
Alto

Choeurs de l’Opéra

Lilla Farkas a la double nationalité hongroise et française. Elle est tout d’abord violoncelliste. Après des études musicales et dramatiques au Conservatoire supérieur de musique Franz Liszt à Budapest, elle remporte en 1987 le concours de chant Franz Liszt. Á Budapest, elle se produit dans L’Oratorio de Noël et le Magnificat de Bach, Eugène Onéguine (Filipievna), Rigoletto (Maddalena), Suor Angelica (la Zia Principessa). Á l’Opéra de Budapest, elle chante Alisa de Lucia di Lammermoor.
Elle interprète le Requiem de Gounod en Allemagne sous la direction de Janos Acs, le Stabat Mater de Pergolèse, un récital de Lieder de Bartók, Le Rossignol de Stravinsky et Amelia al ballo de Menotti à l’Opéra de Monte-Carlo, Les Vêpres solennelles et la Messe du Couronnement de Mozart au Festival de musique sacrée de Nice, Les Contes d’Hoffmann (la Mère d’Antonia et Stella) au Festival Opus de Gattières, Requiem et Lux Aeterna de Jil Bartley à la Cathédrale de Monaco, un Récital Schuman, Schubert et Brahms à Vence et Avignon, Le Mystère de la Conversion de Paul Claudel à Notre-Dame de Paris (mise en scène d’Antoine Juliens, avec Jean-Claude Drouot).
De 1991 à 2001, elle est engagée à l’Opéra de Monte-Carlo en tant qu’artiste des chœurs avant d’intégrer en 2001 les Chœurs de l’Opéra national de Paris. Elle a travaillé à plusieurs reprises avec le compositeur Eric Serra. Elle participe en tant que soliste à plusieurs productions de l’Opéra national de Paris (La Chauve-souris, Juliette ou la Clé des songes, Lohengrin, Tannhäuser).