Leonardo García Alarcón
Directeur musical

© Jean Baptiste Millot

Né en 1976 à La Plata, Leonardo García Alarcón s’installe en Europe en 1997. Parallèlement à sa formation théorique au Centre de Musique Ancienne de Genève, il étudie le métier de claveciniste auprès de Christiane Jaccottet, au conservatoire.
À son contact, il acquiert la certitude que, pour le répertoire baroque, un bon chef doit diriger de son clavecin – « maestro al cembalo » selon l’appellation de l’époque. Chef d’orchestre, claveciniste, professeur de la classe de « maestro al cembalo » à la Haute École de Musique de Genève, Leonardo García Alarcón est salué par le public et la presse spécialisée pour ses redécouvertes d’œuvres inconnues du public et pour ses interprétations innovantes d’œuvres connues du répertoire. Il fonde son propre ensemble, Cappella Mediterranea, en 2005. Depuis 2010, il est également directeur artistique et chef principal du Chœur de chambre de Namur.
De 2010 à 2013, il est artiste en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay. La recréation de l’opéra de Cavalli Elena au Festival d’Aix-en-Provence 2013 lui vaut des invitations sur les scènes du monde entier. En 2015, il fonde en Belgique le Millenium Orchestra. Sa discographie à la tête de ses ensembles est unanimement saluée par la critique spécialisée internationale (Editor’s Choice de BBC, Diamant d’Or d’Opéra Magazine, Choc de Classica, Diapason d’Or, ffff de Télérama , etc.). En tant que chef ou claveciniste, il est invité dans les festivals et salles de concerts du monde entier : Opéras de Montpellier, Lyon, Nantes, Rennes et Lille, Théâtre Colón de Buenos Aires, Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de Monte-Carlo, Théâtre des Champs Elysées, Wigmore Hall de Londres, Teatro Massimo de Palerme, Carnegie Hall à New York. Il a dirigé l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, l’Orchestre de Chambre de Paris, le Freiburger Barockorchester, le Rias Kammerchor...
 Leonardo García Alarcón a reçu en 2013 le prix de la Presse Musicale internationale Antoine Livio ainsi que le Prix Gabriel Dussurget du Festival d’Aix-en-Provence en 2012.