FR EN

Lauri Vasar
Baryton

Artiste de la saison 19/20
© Kaupo Kikkas

Né à Tallinn, Estonie, Lauri Vasar étudie le chant à l’Académie de musique de sa ville natale, ainsi qu’au Mozarteum de Salzbourg. Il est invité au Festival de Salzbourg, au Staatsoper de Berlin, au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, au Teatro Real de Madrid, au Theater an der Wien, à Bruxelles, Amsterdam, Francfort, Tokyo. En 2006, le Staatsoper de Vienne lui décerne la médaille Eberhard‑Wächter pour son interprétation d’Orfeo de Monteverdi. Il intègre la troupe du Staatsoper de Hambourg, où il chante Chaklovity (La Khovantchina), Marcello (La Bohème), Papageno (La Flûte enchantée), Belcore (L’Élixir d’amour), le Comte Almaviva (Les Noces de Figaro), Guglielmo (Così fan tutte), Eletski (La Dame de pique), Escamillo (Carmen), Gloster (Lear), les rôles‑titres de Don Giovanni et d’Eugène Onéguine. Il remporte le prix de théâtre allemand « Faust », en tant que meilleur chanteur de l’année 2011 pour le rôle-titre de Billy Budd à Düsseldorf. En 2011, il fait ses débuts à l’Opéra de Zurich dans Le Nez de Chostakovitch puis il interprète le rôle‑titre du Prisonnier de Dallapiccola en concert à Londres sous la direction d’Esa-Pekka Salonen, Wolfram (Tannhäuser) au Festival de Budapest, Lescaut (Manon Lescaut) à Hambourg. Plus récemment, il chante Olivier (Capriccio) à l’Opéra national de Lyon et à l’Opéra national de Paris, Schaunard (La Bohème) au Royal Opera House de Londres, Sharpless (Madame Butterfly) à Hambourg, le Garde-Forestier (La Petite Renarde rusée) et Frank / Fritz (La Ville morte) à Hambourg, Figaro (Les Noces de Figaro), Amfortas (Parsifal), le Sprecher (La Flûte enchantée), Don Carlos (Les Fiançailles au couvent) au Staatsoper de Berlin, Amfortas et Gunter (Le Crépuscule des dieux) à Budapest avec Adam Fischer, Amfortas à Zurich, Gloster (Lear) au Festival de Salzbourg, Wolfram à Tallinn, Tschang Ling (Der Kreidekreis de Zemlinsky) à l’Opéra de Lyon, Boland (Fierrabras) à la Scala de Milan.

Projets : Donner (L’Or du Rhin) et Chtchelkalov (Boris Godounov) à l’Opéra national de Paris, Oreste (Elektra) au Staatsoper de Hambourg. 

À retrouver dans