FR EN

Krzysztof Bączyk
Basse

© DR

Né en Pologne, Krzysztof Bączyk a été membre du Chœur de garçons de Poznán, puis il a étudié à l'Académie de musique où il a été désigné meilleur étudiant de l'année en 2010. Il a suivi les master-classes de Neil Shicoff, Anita Garanča, Andrzej Dobber, Ann Murray et David Pountney. En décembre 2010, il intègre l'Académie du Grand Théâtre de Poznán où il a l'occasion d'acquérir un vaste répertoire en se produisant dans des ouvrages comme Lady Macbeth de Mzensk, Hamlet, Aida, Eugène Onéguine, Les Noces de Figaro, Parsifal, Don Giovanni, Le Freischütz. En 2012 et 2013, il participe à l'Académie du Festival d'Aix-en-Provence où il reçoit le Prix des Amis du Festival. Il chante les rôles de Nettuno et Tindaro dans Elena de Cavalli en tournée en France, le Premier Prêtre et le Second Homme d'armes de La Flûte enchantée et Melisso d'Alcina au Festival d'Aix-en-Provence (2014 et 2015). En 2016, il fait ses débuts à l'Opéra national de Varsovie dans le rôle de Publio (La Clémence de Titus) et se produit au Festival de Salzbourg dans Acis et Galatée (Poliphemo) sous la direction de Marc Minkowski. Il chante I Capuleti e i Montecchi, Alcina, Lucia di Lammermoor, Don Giovanni (Masetto), La Bohème (Colline) à l'Opéra de Zurich, Colline à Cagliari, le Commandeur et Masetto (Don Giovanni) à Stockholm, Masetto au Festival d'Aix-en-Provence et en concert avec le NDR Philharmonie de Hanovre, Sarastro (La Flûte enchantée) et Zuniga (Carmen) à Varsovie, Melisso au Théâtre des Champs-Elysées, Faust et l'Inquisiteur (L'Ange de feu) au Festival d'Aix-en-Provence et à Varsovie, le Requiem de Mozart à l'Opéra national de Lorraine, le Stabat Mater de Rossini avec l'Orchestre national du Capitole de Toulouse et le Philadelphia Orchestra. Il a récemment fait ses débuts à l'Opéra national de Paris dans Don Carlos (le Moine), Tosca (Angelotti) et Iolanta (le Roi René), à l'ABAO de Bilbao dans La Bohème (Colline), aux Arènes de Vérone (le Roi d’Aida, Zuniga, Angelotti) et au Lyric Opera de Chicago (Don Basilio du Barbier de Séville).

À retrouver dans