FR EN

Klaus Bertisch
Dramaturge

Klaus Bertisch a étudié la littérature anglaise et allemande, la pédagogie et la formation artistique à Francfort-sur-le-Main. De 1979 à 1987, il a exercé la fonction de dramaturge à l’Opéra de Francfort. Dès cette période, il est intervenu à ce titre dans différents opéras en Allemagne et en Belgique. À partir de 1987, il a travaillé en tant que dramaturge et auteur indépendant pour le Programme Culturel Siemens à Munich ainsi que pour des théâtres et festivals en Allemagne et en France. Il a été dramaturge au Volkstheater de Munich pour la première mondiale de Kaktus de Franz Helm (1989), pièce dans laquelle il a également interprété un rôle. En collaboration avec Marcel Sijm, il a mis en scène Verschollen (cycles de lieder de Janáček et Argento) sur un ancien terrain minier à Essen, ainsi que The Rake’s Progress à Amstelveen. Au Concertgebouw d’Amsterdam, il a monté La Veuve joyeuse et Les Joueurs, opéra inachevé de Dmitri Chostakovitch. Avec le metteur en scène Willy Decker, il a collaboré en tant que dramaturge à la Tétralogie au Semperoper de Dresde, La Ville Morte et La Traviata au Festival de Salzbourg, ainsi qu’à Mort à Venise au Liceu de Barcelone.
Il a mis en scène des récitals sur des textes de Heine (Le Sosie avec Olaf Bär), Goethe (Les Femmes de Goethe avec Marlis Petersen) et Mörike (Mal du pays avec Wolfgang Holzmair et Michael Autenrieth). Il a été dramaturge au Staatsoper de Berlin pour L’Étoile de Chabrier (mise en scène de Dale Duesing). Il a travaillé avec Pierre Audi à la dramaturgie de nombreuses productions à l’Opéra d’Amsterdam ainsi qu’à La Flûte enchantée, aux créations de Dionysos de Wolfgang Rihm au Festival de Salzbourg, de Gisela ! de Hans Werner Henze à la Ruhrtriennale et Samuel Beckett : Fin de partie de György Kurtág à la Scala de Milan, Iphigénie en Aulide et Iphigénie en Tauride à La Monnaie de Bruxelles, La Conquête du Mexique au Teatro Real à Madrid, Parsifal au Bayerische Staatsoper de Munich. Il a également travaillé comme dramaturge pour Così fan tutte au Théâtre Bolchoï de Moscou (mise en scène de Floris Visser). Le recueil Schwanenmärchen, ainsi qu’un ouvrage sur Ruth Berghaus figurent parmi ses publications les plus importantes. Sa biographie du compositeur néerlandais Leo Smit est parue en Allemagne à l’automne 2014. Depuis 1990, Klaus Bertisch est directeur de la dramaturgie à l’Opéra national d’Amsterdam.