Information spectateurs

En savoir plus

Keri-Lynn Wilson
Directrice musical

© Erik Berg

Née au Canada, Keri-Lynn Wilson étudie la flûte, le piano et le violon avant de se diriger vers la direction d’orchestre. Encore étudiante à la Juilliard School, elle assiste Claudio Abbado au Festival de Salzbourg et obtient une bourse du Tanglewood Music Center. Après avoir obtenu son master à la Juilliard School, elle est nommée Cheffe Associée du Dallas Symphony Orchestra. Depuis une vingtaine d’années, sa carrière l’a menée à diriger les plus prestigieuses formations, comme l’Orchestre Symphonique de Los Angeles, l’Orchestre de la RAI, l’Orchestre national d’Ile-de-France ou l’Orchestre de la Radio bavaroise et elle a été invitée sur les grandes scènes lyriques internationales, telles le Royal Opera House de Londres, le Bayerische Staatsoper de Munich, le Théâtre Bolchoï de Moscou ou le Staatsoper de Vienne. En 2020, elle a été nommée Conductor of the Year aux Opus Klassic Award. Elle a récemment dirigé Carmen au Royal Opera House, Tosca, Madame Butterfly et La Traviata au Staatsoper de Vienne, La Traviata, Madame Butterfly et Le Barbier de Séville au Bayerische Staatsoper, Lady Macbeth de Mzensk et La Traviata à l’Opéra de Zurich, Don Carlo, Iolanta, Manon Lescaut, Tosca, La Bohème au Théâtre Bolchoï, La Fanciulla del West et Aida à l’English National Opera, Rusalka à l’Opéra national tchèque, Rigoletto à l’Opéra national de Norvège, Le Vaisseau fantôme, Eugène Onéguine, Boris Godounov et Carmen à l’Opéra de Varsovie, Faust à l’Opéra de Washington. Elle a été la première femme à diriger un opéra aux Arènes de Vérone (Tosca, Madame Butterfly), au New National Theatre de Tokyo (Madame Butterfly) et à l’Opéra de Rome (Aida). Au cours de la saison 2020-2021, elle fait ses débuts à Berlin, où elle dirige un concert au Deutsche Oper, et à l’Opéra de Dallas (Tosca). Elle dirige Rigoletto à Munich, La Traviata et Un bal masqué à Moscou.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans

Haut de Page