Katherine Watson
Soprano

Après ses études au Trinity College de Cambridge, Katherine Watson intègre l’Académie du Jardin des Voix. Elle se produit depuis régulièrement avec Les Arts Florissants. En 2012, elle reçoit le John Christie Award, décerné à un jeune chanteur par l’Opéra de Glyndebourne. Elle est invitée à Glyndebourne dans The Fairy Queen et Hippolyte et Aricie (Diane), au Teatro Real de Madrid dans Le Couronnement de Poppée (Virtù, Damigella) et Médée (Italienne, Phantome), à Caen, Luxembourg et Paris dans La Didone (Cassandra), à l’Opéra national de Bordeaux et à l’Opéra Royal de Versailles dans Les Indes galantes (Phani) et Dardanus, au Festival de Beaune dans Jephtha, Belshazzar (Nitocris) et Acis et Galatée (Galatée). On a pu l’entendre en concert avec The English Concert, le Hallé Orchestra (Le Messie), The Orchestra of the Age of Enlightenment (Oratorio de Noël), The Academy of Ancient Music.
On trouve également à son répertoire des ouvrages plus contemporains, comme la Symphonie n°4 de Mahler, Chantefleurs et Chantefables de Lutoslawski, Knoxville – Summer of 1915 de Samuel Barber ou Les Illuminations de Britten. Elle se produit aussi en récital dans un répertoire qui inclut Mozart, Schubert, Mahler, Strauss, Poulenc et Messiaen. Plus récemment, elle interprète le rôle-titre de Theodora avec Les Arts Florissants au Théâtre des Champs-Élysées et à New York, Telaire (Castor et Pollux) au Wigmore Hall de Londres, Le Messie de Haendel avec Le Concert Spirituel, le rôle-titre d’Isbé de Mondonville au Palais des Arts de Budapest, Mérope (Persée) à Metz et au Théâtre des Champs-Élysées, Cleopatra (Alexander Balus) au Festival Haendel de Londres, Amélite (Zoroastre) à Beaune, Aix‑en‑Provence, Montpellier et au Komische Oper de Berlin, Belinda (Didon et Enée) à Rouen, Vichy et Versailles. Cette saison, elle chante Giunone (Il Ritorno di Ulisse in patria) au Théâtre des Champs-Élysées, Anna (Miranda) à l’Opéra Comique, le Messie avec la Handel and Haydn Society et la Passion selon saint Matthieu de Bach avec The Orchestra of the Age of Enlightenment. Outre William Christie, elle a chanté sous la direction d’éminents chefs d’orchestre comme Paul Agnew, Harry Bicket, Harry Christophers, Stephen Cleobury, Jonathan Cohen, Emmanuelle Haïm, Nicholas Kraemer, Stephen Layton, Sir Roger Norrington, Christophe Rousset.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans