Julie Fuchs
Soprano

Artiste de la saison 16/17Artiste de la saison 17/18
© Sarah Bouasse

Julie Fuchs a suivi une formation théâtrale et musicale (Premier Prix de violon et de chant) à Avignon puis obtient à l’unanimité le Premier Prix de chant au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, avec les félicitations du jury. Très vite, elle se fait remarquer dans des rôles mettant en valeur son tempérament vocal et scénique : Galatée (Acis et Galatée de Haendel, Festival d’Aix-en-Provence, Fenice de Venise), Ciboulette (Ciboulette de Reynaldo Hahn, Opéra-Comique), Morgana (Alcina de Haendel) ou encore Susanna (Les Noces de Figaro de Mozart) à l’Opéra de Zurich.

La saison 2015-2016 de Julie Fuchs a été marquée par son interprétation de la Folie (Platée, Rameau, Opéra de Paris), Marie (La Fille du régiment, Donizetti, Opéra de Lausanne), la Comtesse Folleville (Il viaggio a Reims, Rossini), Angelica (Orlando, Haendel) à l’Opéra de Zurich et Musetta (La Bohème, Puccini) au Bayerische Staatsoper de Munich.

En 2016-2017, Julie Fuchs fait ses débuts au Staatsoper de Vienne où elle triomphe dans le rôle-titre de La Fille du régiment (Donizetti). En mars 2017, Julie Fuchs sera Esther pour la création de Trompe-la-mort de Lucas Francesconi (Opéra de Paris), Leila dans Les Pêcheurs de perles de Bizet (Auditorium du Nouveau Siècle de Lille et Théâtre des Champs Elysées) et Zerlina dans Don Giovanni au Festival d’Aix-en-Provence.

La saison prochaine, elle sera Nanetta (Falstaff, Verdi, Opéra de Paris) puis la Comtesse Adèle (Le Comte Ory, Rossini, Opéra-Comique) et fera ses débuts au Teatro Real de Madrid.

Elle chante en concert au Festival de Salzbourg dans la Grande Messe en ut mineur de Mozart, aux BBC Proms avec le BBC Symphony Orchestra, aux Chorégies d’Orange ou encore sous la Tour Eiffel pour le « Concert de Paris » donné le 14 juillet 2015, avec l’Orchestre National de France. Elle collabore régulièrement avec l’ensemble Le Balcon, dirigé par Maxime Pascal, notamment en interprétant les Quatre chants pour franchir le Seuil de Gérard Grisey.

Artiste passionnée aux talents variés, Julie Fuchs donne des récitals de mélodies avec le pianiste Alphonse Cemin, elle a enregistré avec des grands artistes du jazz tels que Giovanni Mirabassi et Paco Seri, joué dans des comédies musicales à l’Opéra de Metz (Eliza Doolittle dans My Fair Lady) ou au Théâtre du Châtelet (Maria dans The Sound of Music).

Lauréate de nombreux prix Julie Fuchs recoit entre autre le second prix du prestigieux concours Operalia, dirigé par Placido Domingo. Elle est « Révélation lyrique » aux Victoires de la musique 2012, puis « Artiste lyrique de l’année » en 2014.

Sa discographie comprend un enregistrement des mélodies de jeunesse de Mahler et de Debussy avec le pianiste Alphonse Cemin (Aparté-Harmonia Mundi) et l’intégrale des mélodies pour piano et voix de Poulenc (Atma Classique). En 2014, elle signe un contrat d’enregistrement exclusif chez Deutsch Grammophon et sort son premier CD, Yes, en septembre 2015, plébiscité par la critique.

À retrouver dans

Distinctions

2009
Révélation Classique de l’ADAMI

2010
Lauréate du Prix Palazzetto Bru Zane au Concours de Paris

2011
Prix Gabriel Dussurget du Festival d’Aix-en-Provence

2012
Révélation lyrique aux Victoires de la musique classique Révélation Musicale pour la saison 2012-2013 par le Syndicat Professionnel de la critique de Théâtre, Musique et Danse

2013
Deuxième Prix du Concours Operalia Placido Domingo

2014
Artiste lyrique de l’année aux Victoires de la Musique

Galerie

"La folie en tête" - Un portrait de Julie Fuchs