Julie Fuchs
Soprano

Artiste de la saison 17/18
© Sarah Bouasse

Julie Fuchs suit une formation théâtrale et musicale à Avignon puis obtient à l’unanimité le Premier Prix de chant au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, avec les félicitations du jury.
Elle interprète Galatée (Acis et Galatée) au Festival d’Aix‑en‑Provence et à La Fenice de Venise, le rôle‑titre de Ciboulette de Reynaldo Hahn à l’Opéra Comique, Morgana (Alcina), Susanna (Les Noces de Figaro) à l’Opéra de Zurich. Au cours de la saison 2016-2017, elle fait ses débuts au Staatsoper de Vienne dans le rôle-titre de La Fille du régiment, puis elle est Esther dans la création de Trompe-la-Mort de Lucas Francesconi à Opéra national de Paris, Leila (Les Pêcheurs de perles) à l’Auditorium du Nouveau Siècle de Lille et au Théâtre des Champs‑Élysées et Zerlina (Don Giovanni) au Festival d’Aix-en-Provence.
La saison précédente, elle a interprété la Folie (Platée, Opéra de Paris), Marie (La Fille du régiment, Opéra de Lausanne), la Comtesse de Folleville (Le Voyage à Reims) et Angelica (Orlando) à l’Opéra de Zurich, Musetta (La Bohème) au Bayerische Staatsoper de Munich.
Elle est invitée au Festival de Salzbourg, aux BBC Proms avec le BBC Symphony Orchestra, aux Chorégies d’Orange ou encore au « Concert de Paris » en 2015, avec l’Orchestre National de France. Elle collabore régulièrement avec l’ensemble Le Balcon, dirigé par Maxime Pascal (Quatre chants pour franchir le Seuil de Gérard Grisey) et donne des récitals de mélodies avec le pianiste Alphonse Cemin. Elle enregistre avec des grands artistes du jazz tels que Giovanni Mirabassi et Paco Seri et joue dans des comédies musicales (Eliza Doolittle dans My Fair Lady ou Maria dans The Sound of Music).
Julie Fuchs a reçu le second prix du prestigieux concours Operalia et elle a été « Révélation lyrique » aux Victoires de la musique 2012, puis « Artiste lyrique de l’année » en 2014. Artistes exclusive Deutsche Grammophon, elle a enregistré en 2015 son premier CD, Yes.

Projets :
la Comtesse Adèle (Le Comte Ory) à l’Opéra Comique, ses débuts au Teatro Real de Madrid (Giunia de Lucio Silla), Morgana (Alcina) au Théâtre des Champs‑Élysées, Poppea (L’Incoronazione di Poppea) à l’Opéra de Zurich, Pamina (La Flûte enchantée) au Staatsoper de Hambourg. 

À retrouver dans

Distinctions

2009
Révélation Classique de l’ADAMI

2010
Lauréate du Prix Palazzetto Bru Zane au Concours de Paris

2011
Prix Gabriel Dussurget du Festival d’Aix-en-Provence

2012
Révélation lyrique aux Victoires de la musique classique Révélation Musicale pour la saison 2012-2013 par le Syndicat Professionnel de la critique de Théâtre, Musique et Danse

2013
Deuxième Prix du Concours Operalia Placido Domingo

2014
Artiste lyrique de l’année aux Victoires de la Musique

Galerie

"La folie en tête" - Un portrait de Julie Fuchs