Julia Hansen Décoratrice

Biographie

Née à Hambourg, Julia Hansen est créatrice de décors et costumes pour l’opéra, la danse et le théâtre. Lauréate de nombreux prix, elle a notamment remporté l’EOP (European Opera Directing Award) pour Fidelio et a été nominée par le magazine Opernwelt pour les meilleurs décors et costumes à plusieurs reprises au cours des années suivantes. Elle a reçu le Premier prix de la meilleure conception de décors et de costumes par le Syndicat professionnel français de la critique dramatique et musicale pour sa production de Platée. Plus récemment, elle a reçu le prix du Österreichischen Musiktheaterpreis 2019 dans la catégorie « Meilleure production » pour Don Quichotte à Bregenz, et la première de Barkouf d’Offenbach à l’Opéra national de Strasbourg a reçu les Oper!Awards de la meilleure redécouverte 2019. Ses engagements les plus récents l’ont amenée au Theater an der Wien (Castor et Pollux et Fairy Queen), au Théâtre des Champs‑Élysées (Il Ritorno d’Ulisse in patria), au Semperoper de Dresde (La Fiancée vendue), à l’Opéra national de Paris (Hänsel et Gretel), au Teatro Municipal de Santiago du Chili (Lulu), au Royal Opera House Covent Garden de Londres (L’Étoile), à l’Opéra de Cologne (Les Noces de Figaro et Barkouf) et à l’Aaltotheater de Essen (Le Grand Macabre et Salomé). Parmi ses fréquents engagements à l’Opéra national du Rhin, citons la récente redécouverte de Barkouf d’Offenbach ainsi que La Calisto, Das Liebesverbot, Le Chevalier à la rose, Werther, La Belle Hélène, Platée et La Flûte enchantée qui a ensuite été reprise à Nice, Graz et Cologne. Elle est régulière invitée au Vlaamse Opera (Giasone, Viaggio a Reims, Agrippina et Armida) et au Festival de Glyndebourne (Don Pasquale, Poliuto ou encore Il Turco in Italia). Ses prochains projets la mèneront à Santa Fe pour Carmen, au Teatro Real de Madrid pour Achille in Sciro, à l’Opéra de Malmö pour L’Affaire Makropoulos, au Grand Théâtre de Genève pour une trilogie Tudor avec Anna Bolena, Maria Stuarda et Roberto Devereux de Donizetti ainsi qu’au Festival de Glyndebourne pour Don Giovanni.    

Haut de Page