Jonas Kaufmann
Ténor

Artiste de la saison 17/18
© Gregor Hohenberg/Sony Music

Au début de sa carrière, Jonas Kaufmann est particulièrement lié à l’Opéra de Zurich. En 2003, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans le rôle de Tamino. Son interprétation du rôle d’Alfredo dans La Traviata au Metropolitan Opera de New York en 2006 le propulse sur le devant de la scène internationale. En 2010, il fait ses débuts au Festival de Bayreuth dans le rôle-titre de Lohengrin mis en scène par Hans Neuenfels. Il chante le rôle-titre de Werther à l’Opéra national de Paris et au Staatsoper de Vienne, Don José de Carmen à la Scala de Milan et au Festival de Salzbourg sous la direction de Sir Simon Rattle, le rôle-titre de Faust au Metropolitan Opera, Cavaradossi de Tosca au Covent Garden, au Metropolitan Opera et à la Scala de Milan, Maurice de Saxe d’Adriana Lecouvreur au Covent Garden. Il aborde les rôles de Siegmund de La Walkyrie au Metropolitan Opera en 2011 et Bacchus d’Ariane à Naxos au Festival de Salzbourg en 2012.
En décembre 2012, il ouvre la saison de la Scala de Milan avec Lohengrin. En 2013, il ajoute à son répertoire trois grands rôles verdiens : le rôle-titre de Don Carlo à Munich et Salzbourg, Manrico du Trouvère et Alvaro de La Force du destin à Munich et chante le rôle-titre de Parsifal au Metropolitan Opera. Les saisons suivantes, il aborde les rôles de Des Grieux (Manon Lescaut) et les rôles-titres d’Andrea Chénier et d’Otello (juin 2017) au Covent Garden de Londres, Canio (Pagliacci) et Turiddu (Cavalleria rusticana) au Festival de Pâques de Salzbourg, Radamès (Aida) et Walter von Stolzing (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg) à Munich,
Il chante Don José aux Chorégies d’Orange, Des Grieux et Andrea Chénier à Munich, Florestan (Fidelio) à Salzbourg, Parsifal à Sydney. Il se produit en concert (Requiem de Verdi sous la direction de Daniel Barenboim) et en récital avec le pianiste Helmut Deutsch (Winterreise). Sa discographie présente de nombreux CD et DVD d’opéras ainsi que les albums solo Verismo, Wagner, Verdi, Du bist die Welt für mich (consacré à la musique légère allemande), Nessun dorma (airs d’opéras de Puccini), Dolce Vita (mélodies italiennes), L’Opéra (airs d’opéras français).

Projets : Andrea Chénier au Gran Teatre del Liceu de Barcelone et au Staatsoper de Vienne, Parsifal et La Walkyrie (Siegmund) au Festival de Munich. 

À retrouver dans