FR EN

Jodie Devos
Soprano

Après des études à l’Institut de Musique et de Pédagogie de Namur auprès de Benoît Giaux et Élise Gäbele, Jodie Devos obtient un Master of Art à la Royal Academy of Music de Londres, dans la classe de Lillian Watson en 2013. Elle est généreusement soutenue par l’Asbl Do Musica et les Fonds Thirionet. En 2014, elle remporte le Deuxième prix et le prix du public du Concours Reine Elisabeth de Belgique. Elle est également désignée Artiste Jeune Talent de l’année 2015 aux International Classical Music Award (ICMA).
En 2014, elle intègre l’Académie de l’Opéra‑Comique à Paris où on a pu l’entendre dans La Chauve‑souris (Ida puis Adèle) et Les Mousquetaires au couvent. Elle a également chanté à l’Opéra royal de Wallonie dans Le Barbier de Séville (Rosina) et Orphée aux Enfers (Eurydice), à l’Opéra de Montpellier dans L’Enfant et les sortilèges (le Feu, le Rossignol et la Princesse), L’Hirondelle inattendue de Laks, Geneviève de Brabant d’Offenbach. Plus récemment, elle aborde le rôle-titre de Lakmé à Tours et la Reine de la nuit de La Flûte enchantée à la Philharmonie de Paris sous la direction de Christophe Rousset et chante l’Amour de Pygmalion au Festival d’Innsbruck. Elle se produit aussi en concert (L’Enfant et les sortilèges avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, Symphonie n°4 de Mahler, Requiem de Mozart avec l’Orchestre national de Belgique, Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège…) et en récital à travers le monde. Au cours de sa jeune carrière elle a déjà chanté sous la direction de chefs tels que Paolo Arrivabeni, Roland Boer, Laurent Campellone, Mikko Franck, Leonardo Garcia Alarcón, Dmitri Jurowski, Enrique Mazzola, Marc Minkowski, Christophe Rousset et Guy van Waas.

Projets :
Susanna (Les Noces de Figaro), la Comtesse Adèle (Le Comte Ory) et Lakmé à l’Opéra Royal de Wallonie, la Reine de la nuit à La Monnaie de Bruxelles, à Limoges et Caen, Orphée et Eurydice au Théâtre du Capitole de Toulouse avec Les Talens Lyriques, Le Comte Ory et La Nonne sanglante de Gounod à l’Opéra Comique, Blondchen (L’Enlèvement au sérail) à l’Opéra de Monte-Carlo. 

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans