Jean Kalman Eclairagiste
Artiste de la saison 22/23

Biographie

Né en 1945 à Paris, Jean Kalman réalise depuis 1979 de nombreuses créations d’éclairages pour le théâtre et l’opéra en France, au Japon, en Grande-Bretagne, en Hollande, en Italie. 

Il a notamment travaillé avec Peter Brook, Hans Peter Cloos, Pierre Audi (pour qui il a créé les lumières de nombreuses productions à l’Opéra national d’Amsterdam, d’Iphigénie en Aulide, Iphigénie en Tauride, Pelléas et Mélisande à La Monnaie de Bruxelles, Attila au Metropolitan Opera de New York), Robert Carsen (notamment Nabucco, Alcina, Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra national de Paris), Nicholas Hytner, Tim Albery, Zhang Yimou (Turandot au Maggio Musicale Fiorentino), Jean-Louis Martinoty (Les Noces de Figaro au Théâtre des Champs-Élysées), Francesca Zambello (Dialogues des carmélites et Boris Godounov à l’Opéra national de Paris), Jonathan Miller, Tim Supple, Adrian Noble, Deborah Warner... 

Il a réalisé les décors et les éclairages de Fidelio au Festival de Glyndebourne (mise en scène de Deborah Warner) ainsi que les lumières des créations mondiales de Dionysos (Wolfgang Rihm) au Festival de Salzbourg et de Gisela ! de Henze à la Ruhrtriennale. Jean Kalman a reçu le Laurence Olivier Award 1991 Best Lighting Design pour Richard III au Royal National Theatre de Londres et le Evening Standard Award 2004 pour Festen à l’Almeida Theatre. 

Au cours de la saison 2021-2022, il signe les lumières de La Flûte enchantée au Théâtre de Bâle, Otello au Staatsoper de Vienne, La Traviata au Royal Opera House de Londres, Alcina à l’Opéra national de Paris, La Bohème aux Opéras d’Anvers, de Gand et de Cincinnati, Les Capulet et les Montaigu à La Scala de Milan, Eugène Onéguine au Metropolitan Opera de New York, Orphée et Eurydice au Maggio Musicale Fiorentino et Titon et l’Aurore à l’Opéra Royal de Versailles.

Haut de Page