FR EN

Jean-Claude Auvray
Metteur en scène

De 1969 à 1972, Jean-Claude Auvray assiste des metteurs en scène célèbres tels que Jean Vilar, Margarita Wallmann, Jean-Pierre Ponnelle, Giorgio Strehler et participe ainsi à de nombreuses productions dont Don Carlo (Arènes de Vérone, 1969), Boris Godounov (Cologne, 1970), Otello (Monte-Carlo, 1970), Maria Stuarda (Scala de Milan, 1971), La Cenerentola (Mai musical florentin, 1972). En 1972, il signe sa première mise en scène à l’Opéra de Nice : Norma avec Montserrat Caballé.
En 1973, Rolf Liebermann l’engage comme metteur en scène-résident à l’Opéra de Paris où il restera jusqu’en 1977. II participe alors aux grandes productions de cette époque signées Strehler, Lavelli, Chéreau. Il y reviendra en 1982 pour signer ses propres mises en scène de Tosca au Palais Garnier et de Così fan tutte à l’Opéra Comique. En 1974, sa mise en scène de Manon au Capitole de Toulouse se voit décerner le Prix de la Critique. De 1981 à 1988, il signe treize mises en scène pour l’Opéra de Bâle, dont Rigoletto, La Clémence de Titus, Idomeneo, Les Contes d’Hoffmann, etc. À ce jour, Jean-Claude Auvray a réalisé environ cent soixante mises en scène, entre autres à Londres (La Bohème, La Finta Giardiniera, L’Enfant et les sortilèges, L’Heure espagnole, Gianni Schicchi…), Munich (Carmen), New York (Le Barbier de Séville), Houston (Manon), Genève (La Force du destin, Il Ritorno d’Ulisse in patria), Tel-Aviv (Werther, Eugène Onéguine, Attila, Macbeth, Manon Lescaut), Marseille (Fidelio, La Traviata, Dialogues des carmélites, Un bal masqué), Nice (Les Vêpres siciliennes, Attila, Manon, Faust, La Traviata), Toulouse (dont la création française de Der Prinz von Homburg de Henze, Prix de la Critique 1997), Montpellier (cycle Mozart et Verdi), Strasbourg (L’Africaine), Avignon (Dialogues des carmélites), Nancy, Nantes (Tristan et Isolde, Faust), festivals d’Aix-enProvence (Elisabetta regina d’Inghilterra, Tancredi), Vérone (La Gioconda), Wexford (Le Roi d’Ys, La Dame blanche, Der Vampyr) et Orange (Don Carlo, Boris Godounov, Elektra, La Force du destin, Tosca, Cavalleria rusticana / Pagliacci). Ces dernières années, il a mis en scène La Force du destin à l’Opéra national de Paris (2011) et au Gran Teatre del Liceu de Barcelone (2012), Un bal masqué aux Chorégies d’Orange (2013), Macbeth et Eugène Onéguine à Tel-Aviv (2016).