Irina Lungu
Soprano

Artiste de la saison 21/22

Née en Moldavie, Irina Lungu suit l’enseignement de Mikhail Podkopaev à l’Institut des Arts Voronezh (Russie). Après avoir remporté plusieurs concours internationaux, dont le concours Belvedere, le concours Voci Verdiane de Busseto et le prix spécial du concours Operalia Plácido Domingo à Los Angeles en 2004, elle intègre l’Académie de la Scala de Milan, où elle fait ses débuts en 2003 dans le rôle d’Anaï de Moïse et Pharaon, sous la direction de Riccardo Muti. C’est aussi à la Scala qu’elle chante en 2007 sa première Violetta dans La Traviata sous la direction de Lorin Maazel. Régulièrement invitée depuis sur la scène milanaise, elle y interprète Adina de L’Élixir d’amour, le rôle-titre de Maria Stuarda, Marguerite de Faust, Nannetta de Falstaff, Oksana de Tcherevitchki, le rôle-titre de Sancta Susanna. Elle se produit au Metropolitan Opera de New York (Gilda de Rigoletto, Musetta de La Bohème), au Festival d’Aix-en-Provence (Violetta, Gilda), au Royal Opera House de Londres (Musetta), à l’Opéra national d’Amsterdam (Marguerite de Faust), au Teatro Filarmonico de Vérone (les rôles-titres de Lucia di Lammermoor et Anna Bolena, Donna Anna de Don Giovanni, Juliette de Roméo et Juliette), au Staatsoper de Vienne, à l’Opéra de Zurich, au Staatsoper de Hambourg, au Deutsche Oper de Berlin, aux Arènes de Vérone, au Théâtre Bolchoï de Moscou (Violetta), au Gran Teatre del Liceu de Barcelone (Corinna du Voyage à Reims), à l’ABAO de Bilbao (le rôle-titre de Manon), à l’Opéra national de Paris (Gilda, Violetta). Plus récemment, elle interprète Elettra (Idomeneo) au Staatsoper de Vienne, Marguerite au Teatro Real de Madrid, au Royal Opera House de Londres et à l’Opéra de Sydney, Mimi (La Bohème) au Royal Opera House de Muscat et à l’Opéra de Monte-Carlo, Donna Anna au Staatsoper de Vienne, Elvira (Les Puritains) à Oviedo.

À retrouver dans

Haut de Page