FR EN

Igor Gnidii
Chanteur

Igor Gnidii est né en Moldavie de parents ukrainiens. Il se forme au Conservatoire Supérieur d’État d’Odessa, puis à l’École Supérieure de Musique Reine Sofia à Madrid, où il travaille avec Tom Krause et Manuel Cid. Il entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, puis participe à l'Académie Européenne de Musique à Aix-en-Provence. Il fait ses débuts à Odessa dans les rôles d’Enrico Asthon (Lucia di Lammermoor), Germont (La Traviata), Schaunard (La Bohème), Alfio (Cavalleria rusticana), Eugène Onéguine. Il remporte de nombreux prix en Espagne et donne des récitals, notamment avec l’Orchestre de la Radio et de la Télévision espagnoles. Avec l’Atelier Lyrique, il participe à la création mondiale des Aveugles de Xavier Dayer. Il fait ses débuts sur la scène de l’Opéra national de Paris dans La Traviata (Marquis d’Obigny). Il collabore avec des metteurs en scène comme Robert Carsen, Gilbert Deflo, Francesca Zambello, Giancarlo Del Monaco, Christoph Marthaler... et chante sous la direction d’Alain Altinoglu, Sylvain Cambreling, Jeffrey Tate, Marc Albrecht, Daniel Oren, Pinchas Steinberg...
Il s'illustre aussi dans un répertoire plus contemporain avec Les Noces de Stravinsky, Turandot de Busoni, Wozzeck, Billy Budd... On a pu l'entendre dans Les Noces de Figaro (le Comte Almaviva) à l’Opéra de Graz, L'Amour des trois oranges (Pantalone), La Khovantchina, La Bohème (Schaunard), Rusalka (le Garde-forestier) à l'Opéra national de Paris, La Fanciulla del West à l’Opéra de Monte-Carlo (Sid) et à l’Opéra national de Paris (Bello), Iolanta (Robert) et Francesca da Rimini de Rachmaninov (l’Ombre de Virgile) à l'Opéra de Nancy, Falstaff (Ford) à l’Auditorium de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, Turandot (Ping) à Rome, Faust (Valentin) à Leipzig, Le Songe d’une nuit d’été (Demetrius) à Metz, La Traviata (Giorgio Germont) à Toulon, I Capuleti e i Montecchi (Capellio) à Bergen, Pagliacci (Tonio) à Lisbonne, Rigoletto (Marullo) aux Chorégies d’Oranges.