FR EN

Giorgio Berrugi
Ténor

© Alessandro Moggi / OnP

Giorgio Berrugi s’est tout d’abord distingué comme clarinettiste : il a été première clarinette de l’Orchestre Symphonique de Rome pendant cinq ans et s’est produit tant en soliste qu’en formation de chambre. Il commence ses études vocales en 2007 et débute très rapidement dans le rôle de Rodolfo (La Bohème) à La Fenice de Venise. De 2010 à 2013, il fait partie de la troupe du Semperoper de Dresde où il interprète des rôles de premier plan comme Don José (Carmen), Riccardo (Un bal masqué), Mario Cavaradossi (Tosca), Nemorino (L’Élixir d’amour), le Duc de Mantoue (Rigoletto) et Gennarino lors de la création du dernier opéra de Hans Werner Henze, Gisela. Il s’est produit sur les grandes scènes lyriques et salles de concert internationales (Scala de Milan, Royal Opera House de Londres, Lincoln Center de New York, Théâtre Bolchoï de Moscou, Théâtre des Champs-Elysées, Deutsche Oper de Berlin, Gewandhaus de Leipzig, Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de San Francisco, Suntory Hall de Tokyo, Wigmore Hall de Londres, Parco della Musica de Rome, Arènes de Vérone) sous la direction de chefs d’orchestre comme Zubin Mehta, Christian Thielemann, Fabio Luisi, Andriss Nelsons, Gustavo Dudamel, Daniel Oren, Gianandrea Noseda, Pinchas Steinberg, Nicola Luisotti, Myung-Whun Chung, Manfred Honeck, Roberto Abbado et Jaap van Zweden. Il a récemment interprété La Bohème pour le 120e anniversaire du Teatro Regio de Turin, Simon Boccanegra (Gabriele Adorno) à la Scala de Milan et au Concertgebouw d’Amsterdam, Roméo et Juliette aux Arènes de Vérone, Un bal masqué au Théâtre Bolchoï, Le Chevalier à la rose (le Chanteur italien) au Royal Opera House de Londres, Rigoletto à Palerme, La Bohème au Teatro San Carlo de Naples, L’Élixir d’amour à Turin, La Traviata (Alfredo Germont) au Lyric Opera de Chicago, La Damnation de Faust à Francfort, le Requiem de Verdi à New York avec le London Symphony Orchestra, à Milan avec l’Orchestre Philharmonique de la Scala, au Théâtre des Champs-Elysées, à l’Accademia Santa Cecilia de Rome, à Lucerne, Hong-Kong, Manchester, Dallas, Valencia et Riga.

Projets :
Carmen à Francfort, L’Amore dei tre re (Avito) et Intolleranza 1960 (un Émigrant) à la Scala de Milan.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans