Éric Ruf
Décorateur

Artiste de la saison 18/19
© Brigitte Enguerrand

Après une formation à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des Métiers d’arts Olivier de Serres et au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Éric Ruf entre à la Comédie-Française le 1er septembre 1993 et en devient sociétaire en 1998 puis administrateur en 2014. Au théâtre, il a travaillé notamment sous la direction de Jacques Lassalle, Patrice Chéreau, Denis Podalydès, Christian Schiaretti, Anatoli Vassiliev, Yves Beaunesne, Éric Vignier, Jean-Pierre Vincent, Jean‑Luc Boutté, Jean Dautremay.... Il a interprété Christian dans Cyrano de Bergerac de Rostand et Alphonse d’Este dans Lucrèce Borgia de Victor Hugo mis en scène par Denis Podalydès, Brel dans Trois hommes dans un salon mis en scène par Anne Kessler, Achille dans Penthésilée de Kleist mis en scène par Jean Liermier, Philinte dans Le Misanthrope de Molière mis en scène par Clément Hervieu-Léger. Il a été le collaborateur artistique d’Émilie Valantin et a réalisé le décor de Vie du grand dom Quichotte et du gros Sancho Pança de Da Silva.
Au cinéma et à la télévision, il a travaillé avec Yves Angelo, Nicole Garcia, Bruno Nuytten, Nina Companeez, Serge Frydmann, Claire Devers, Olivier Pancho, Josée Dayan, Éric Forestier... Directeur artistique de la compagnie d’Edvin(e), il a coécrit et mis en scène Du désavantage du vent (édition Les Solitaires Intempestifs) et Les belles endormies du bord de scène ainsi qu’Armen de Jean-Pierre Abraham, Peer Gynt d’Ibsen au Grand-Palais, Bajazet de Racine au Vieux-Colombier. À l’opéra, il a réalisé la mise en scène et la scénographie du Récit de l’an Zéro de Maurice Ohana, de L’Histoire de l’an Un de Jean-Christophe Marti et de Pelléas et Mélisande de Debussy au Théâtre des Champs-Élysées, et il a dirigé un atelier sur Christoph Willibald Gluck avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris.
Il a enseigné au Cours Florent et au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Il a créé les scénographies de Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, du Misanthrope de Molière, de Lucrèce Borgia de Victor Hugo à la Comédie-Française, du Mental de l’équipe d’Emmanuel Bourdieu au Théâtre du Rond-Point, de La Source, chorégraphie de Jean-Guillaume Bart, à l’Opéra national de Paris. Prix Gérard Philipe de la Ville de Paris, il a reçu en 2007 les Molières du décorateur et du second rôle masculin pour Cyrano de Bergerac. 

À retrouver dans