Elena Maximova
Mezzo-soprano

Elena Maximova fait ses études musicales au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. En 2000, elle est engagée en tant que soliste au Théâtre Stanislavski. Son répertoire comprend des rôles tels que Rosina (Le Barbier de Séville), Paulina (La Dame de pique), Siebel (Faust), Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann), le Prince Orlofsky (La Chauve-souris), Suzuki (Madame Butterfly), Olga (Eugène Onéguine), Preziosilla (La Force du destin), Despina (Così fan tutte), le rôle-titre de Carmen, Charlotte (Werther). Elle s’est produite avec les grands orchestres russes sous la direction de Vladimir Spivakov ou Alexander Dmitriev. Elle a fait ses débuts occidentaux dans le rôle de Maddalena sous la direction de Zubin Mehta au Bayerische Staatsoper de Munich en 2005.
Les saisons suivantes, elle y retourne pour interpréter Suzuki, Carmen, Olga et Federica (Luisa Miller). Elle chante également à l’Opéra national de Lyon (Eugène Onéguine et La Dame de pique), au Staatsoper de Berlin (Carmen), au Semperoper de Dresde (Carmen), au Festival de Saint-Gall (Samson et Dalila, La Favorite, La Damnation de Faust), au Teatro Comunale de Florence (Carmen et La Force du destin avec Zubin Mehta), au Palau de les Arts de Valence (Carmen), à Tokyo (La Force du destin), à l’Opéra national d’Amsterdam (Eugène Onéguine avec Mariss Jansons), au Teatro Massimo de Palerme (Carmen), à la Scala de Milan (Carmen), à l’Opéra d’Helsinki (Carmen, Don Carlos), au Metropolitan Opera de New York (Eugène Onéguine), au Royal Opera House Covent Garden de Londres (Carmen), au Staatsoper de Vienne (Carmen, Rigoletto, La Khovantchina, Les Noces de Figaro, Le Barbier de Séville, La Cenerentola). Elle est nommée au Golden Mask pour son interprétation du rôle d’Isabella dans L’Italienne à Alger au Théâtre Stanislavski. Elle se produit aussi en concert sous la direction de Lorin Maazel (Requiem de Verdi au Palau de les Arts), Kent Nagano, David Zinman.

Projets :
Marfa (La Khovantchina), Blanche (Le Joueur), Isabella (L’Italienne à Alger) et Maddalena au Staatsoper de Vienne, Preziosilla (La Force du Destin) à Dresde.

Débuts à l’Opéra national de Paris