Elena Manistina
Chanteuse

© Damir Yusupov

Née à Saratov (Russie), Elena Manistina a fait ses études au Conservatoire Tchaikovski de Moscou dans la classe d’Irina Arkhipova. Lauréate de nombreux concours internationaux (elle a notamment remporté le premier prix du Concours Operalia Plácido Domingo en 2002), elle fait ses débuts dans sa ville natale dans le rôle de Marfa de La Khovantchina. Elle s’est rapidement forgée une réputation internationale en interprétant les rôles d’Ulrica du Bal masqué (Opéra de Bordeaux, Opéra d’Oviedo, Deutsche Oper de Berlin, Opéra du Rhin, Royal Opera House Covent Garden de Londres, Opéra national de Paris, Teatro municipal de Santiago du Chili) et d’Azucena du Trouvère (Liceu de Barcelone, Deutsche Oper de Berlin, Opéra de Washington, Metropolitan Opera de New York, Bayerische Staatsoper de Munich, Canadian Opera Company de Toronto, Opéra national de Paris, Opéra de Bordeaux, Opéra de Marseille).
Parmi les autres rôles qui ont marqué sa carrière, citons Marina de Boris Godounov qu’elle a notamment chanté au Royal Opera House de Londres, Lioubov de Mazeppa (Monte‑Carlo), Baba-la-Turque de The Rake’s Progress (Glyndebourne), Martha de Iolanta et Lioubacha de La Fiancée du tsar (Francfort).
Elle a chanté sous la direction de Vladimir Jurowski (Katschei l’immortel aux BBC Proms), Daniel Oren (Amneris d’Aida aux Arènes de Vérone), Edward Gardner (Les Noces aux BBC Proms). Elena Manistina se produit aussi en concert (Alexandre Newski de Prokofiev avec le City of Birmingham Symphony Orchestra et au Festival de Tanglewood avec le Boston Symphony Orchestra, Jewish Folk Songs de Chostakovitch avec le San Francisco Symphony Orchestra et Michael Tilson-Thomas, Symphonies n° 3 et 8 de Mahler).
Plus récemment, on a pu l’entendre dans Un bal masqué au Théâtre du Capitole de Toulouse et au Teatro Comunale de Bologne, La Khovantchina à Anvers et Gand, Aida à Malmö, Rusalka (Jezibaba) à Santiago du Chili, L’Ange de feu au Bayerische Staatsoper, Le Démon à La Monnaie de Bruxelles.

Projets :
Azucena au Metropolitan Opera, l’Aubergiste (Boris Godounov) à l’Opéra national de Paris.

À retrouver dans