Edith Haller
Soprano

Edith Haller fait ses études au Mozarteum de Salzbourg et remporte en 2003 le premier prix du Concours Mario Lanza à Filignano. Après ses premiers engagements à Salzbourg, Prague et Ljubljana, elle fait partie, de 2002 à 2005, de la troupe de l’Opéra de Saint-Gall (Suisse), puis elle intègre le Staatstheater de Karlsruhe. Depuis 2006, elle est régulièrement invitée au Festival de Bayreuth où elle a chanté les rôles de Freia, Helmwige (La Walkyrie), la Troisième Norne (Le Crépuscule des dieux), Sieglinde (La Walkyrie) et Elsa (Lohengrin).
Elle a interprété Senta (Le Vaisseau fantôme) à Leipzig, Agathe (Le Freischütz) à Hambourg, Leonore (Fidelio) à Klagenfurt, le rôle-titre d’Euryanthe à Karlsruhe, Eva (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg) à Zurich sous la direction de Philippe Jordan et en concert avec l’Orchestre Radio Symphonique de Berlin dirigé par Marek Janowski (CD Pentagone Classics), Sieglinde au Staatsoper de Vienne et au Aalto Theater d’Essen, Chrysothemis (Elektra) à l’Opéra de Cologne et à l’Opéra de Montpellier, Badi’at (L’Upupa de Henze) avec l’Orchestre Radio Philharmonique des Pays-Bas, Marie (Wozzeck) à Bâle, Gutrune et la Troisième Norme (Le Crépuscule des dieux) à Genève.
Elle a fait ses débuts au Covent Garden de Londres et au Bayerische Staatsoper de Munich dans le rôle d’Elsa, au Teatro Real de Madrid dans Tannhäuser (Elisabeth), au Staatsoper de Hambourg dans Les Maîtres chanteurs, au Staatsoper de Vienne dans La Walkyrie (Sieglinde). À l’Opéra national de Paris, elle a interprété Freia, Sieglinde, Gutrune et la Troisième Norme dans le cycle complet de la Tétralogie dirigé par Philippe Jordan. Elle a abordé le rôle d’Isolde en 2013 à Lübeck. Plus récemment, elle chante Rosalinde (La Chauve-souris) au Staatsoper de Vienne, Elsa et Chrysothemis au Bayerische Staatsoper, Ellen Orford (Peter Grimes) au Gärtnerplatz Theatre de Munich et fait ses débuts en Corée dans le rôle d’Elsa.