École de danse

Temps forts

Premier échange d’élèves

Ecole de Danse de l’Opéra national de Paris & Ecole du Ballet Royal du Danemark

Cette semaine, des danseurs de l'école du Ballet Royal du Danemark ont voyagé jusqu’à notre école comme l’ont fait certains élèves de la première division avant les vacances de Noël. Après une semaine passée avec eux, j’ai appris beaucoup de choses sur leur école mais aussi sur eux, et sur leurs habitudes.


Quelles grandes différences as-tu remarqué entre vos deux écoles ?

Ces personnes, qui d’ailleurs en arrivant ont précisé « We come in peace ! » sont des élèves, comme nous, qui eux aussi apprennent la danse, pour, un jour, devenir artistes. Leur organisation est bien différente de la nôtre, alors que nous avons la scolarité le matin et la danse l’après-midi, ils commencent la journée avec un cours de danse, font la scolarité, puis reprennent la danse. La fin de l’année est clôturée par un examen décisif.


Quels sont les temps forts de leur école ?

Concernant l’internat, ils m’ont expliqué que seuls les élèves habitant sur l’île danoise où est bâtie l’école ne vont pas à l’internat, ce qui représente environ une douzaine d’élèves internes. Comme nous, ils participent à de nombreuses représentations jusqu’à ce que les examens scolaires prennent le dessus sur les spectacles. Ces élèves ont un emploi du temps qui comprend des cours d’adage, de contemporain, de Pilates, de gymnastique pour les garçons, pendant que les filles ont des cours de pointes, des cours de « Technique Bournonville », du temps pour leur « Company B » et, bien sûr, danse classique.


Qu’est-ce que la Technique Bournonville ?

Les cours de « Technique Bournonville » leur apprennent à danser de la même façon qu’August Bournonville (chorégraphe Danois du XIXème siècle). Cette technique n’est pas apprise pour être appliquée pendant le cours de danse classique mais est un peu à l’image de notre cours de danse baroque, découvrir comment d’autres ont dansé avant nous.


Et la Kompagni B ?

La « Kompany B » est un groupe constitué des élèves des deux dernières classes de danse dans lequel les élèves présentent des spectacles où ils créent tous leurs costumes, décors, lumières, et parfois même, la chorégraphie (ils ne créent pas réellement tout ce dont ils ont besoin mais ce sont eux qui « prennent toutes les décisions »).


Que retiendras-tu de cet échange ?

La rencontre avec ces élèves était très intéressante, et j’espère qu’elle se reproduira à l’avenir. Tous ces danseurs avec qui nous avons passé une semaine nous ont fait vivre une expérience très enrichissante qui n’aurait pas pu être s’ils n’avaient pas été aussi gentils qu’ils l’ont été avec moi et tous les élèves de l’école de danse de l’Opéra de Paris.

Hippolyte, 4e division


1987-2017 : 30 ans à Nanterre - Ecole de Danse

30 ans de l'École de Danse avec Jack Lang et Christian de Portzampac
30 ans de l'École de Danse avec Jack Lang et Christian de Portzampac © Agathe Poupeney / OnP

20 allée de la Danse....

Une adresse née de l'implantation de l'Ecole de Danse de l'Opéra national de Paris à Nanterre, la naissance d'un quartier il y a 30 ans sur un terrain désert.
Lorsque l'on voit le bâtiment du bout de la diagonale de cette allée, celui-ci ne nous dévoile pas sa grandeur. Il faut passer la porte discrète de l'entrée et laisser alors les ailes de l'école se déployer, une courbe pour le bâtiment hébergement, un cube empli de sérénité et de sagesse pour celui de la scolarité et enfin le cercle mystérieux et imposant du bâtiment dévolu à la danse. Ces trois mondes distincts sont reliés par un patio et des coursives qui assurent la circulation nous rappellent que nous sommes dans le monde du théâtre.
Baigné de lumière par de nombreuses baies vitrées, le hall central, aujourd’hui nommé Espace Claude Bessy, conduit aux studios par un escalier aux courbes élégamment chorégraphiées et emmène le visiteur jusqu'au sommet de l'école avec vue sur le parc et la ville.
Bâtiment projeté sur l'avenir, l'Ecole de danse de l'Opéra, imaginée par Christian de Portzamparc, mêle majesté et douceur et abrite depuis trente ans la naissance des futurs danseurs du Ballet de l'Opéra national de Paris.


Démonstrations de l'École de Danse
Démonstrations de l'École de Danse 12 images

« Je suis très émue d'être sur ce plateau, aujourd'hui, et de réaliser que c'est possible. Dans l'actualité douloureuse de ces dernières semaines, à Paris et en France, conduire un enfant, un adolescent, dans un chemin artistique est plus qu'un acte de résistance, c'est un acte d'existence.
Je voudrais remercier toutes les personnes en coulisses, toutes les équipes du Palais Garnier que nous retrouvons avec grand plaisir et dire aussi à mon équipe, qui est avec moi tous les jours à l’Ecole de danse, qui fait un travail formidable.
Enfin, une pensée toute particulière pour les professeurs, les pianistes et les élèves car grâce à eux, je suis forte. Nous sommes forts. Alors, osons ! »

Elisabeth Platel Présentation d'ouverture des Démonstrations de l'École de Danse – Samedi 5 décembre 2015


Ecole de danse - temps fort-2
Ecole de danse - temps fort-2 5 images
A l’occasion de la rentrée des élèves de l’Ecole de danse, Elisabeth Platel a eu le plaisir d’accueillir ce mardi 1erseptembre 2015, Madame la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, accompagnée de Stéphane Lissner, Benjamin Millepied et Jean-Philippe Thiellay.   

Temps forts
Temps forts 5 images

Quelques élèves de l’École de Danse ont eu la chance de participer à la production de Paquita sur la saison 2014/2015 et ainsi partir en tournée à Copenhague avec le Ballet de l’Opéra national de Paris.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+