Informations sur la mise en place du pass sanitaire

En savoir plus

Dmitry Belosseslkiy
Basse

Né à Pavlograd (Ukraine), Dmitry Belosselskiy a remporté en 2007 le deuxième prix du Concours International Tchaïkovski de Moscou. Considéré comme l’une des plus remarquables basses de sa génération, il est invité sur les grandes scènes lyriques internationales et dans les grandes salles de concerts (Avery Fischer Hall de New York, Harris Theater à Chicago, John Hancock Hall à Boston, Philharmonie de Luxembourg, Wiener Konzerthaus, Gewandhausorchester de Leipzig, Festival de Macau, Seoul Arts Center). Il a chanté sous la direction de Riccardo Muti, Zubin Mehta, Daniel Barenboim, Riccardo Chailly, Vladimir Spivakov, Yuri Bashmet, Vladimir Fedoseyev, Marco Armiliato, James Levine, James Conlon, Jan Latham Koenig, Ion Marin, Thomas Sanderling, Jesus López-Cobos, Riccardo Frizza et Mikhail Pletnev. Il a été soliste du Chœur du Monastère Sretensky de Moscou, avec lequel il continue à se produire régulièrement. Il a récemment chanté au Metropolitan Opera (Ramfis d’Aida, Zaccaria de Nabucco, Wurm de Luisa Miller, le Vieillard hébreu de Samson et Dalila, le Commandeur de Don Giovanni, Fafner du Ring), au Bayerische Staatsoper de Munich (le rôle-titre de Boris Godounov dans la mise en scène de Calixto Bieito), au Lyric Opera de Chicago (le Prince Grémine d’Eugène Onéguine), au Maggio Musicale Fiorentino, au Théâtre Bolchoï de Moscou et au Teatro Real de Madrid (Philippe II de Don Carlo), au Festival de Salzbourg (Ramfis), à la Scala de Milan et au Staatsoper de Vienne (Fiesco de Simon Boccanegra), à l’Opéra de Francfort (le rôle-titre d’Ivan Soussanine, Boris Ismailov de Lady Macbeth de Mzensk), au Gran Teatre del Liceu de Barcelone (le Comte Walter de Luisa Miller, Ferrando du Trouvère), à l’Opéra national d’Amsterdam (Zaccaria de Nabucco), à l’Opéra national de Paris (le Grand Inquisiteur de Don Carlos, Ramfis d’Aida). Il a interprété le Requiem de Verdi avec le Chicago Symphony Orchestra dirigé par Riccardo Muti et il a chanté la partie de basse de la Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre national de France dirigé par Christoph Eschenbach. 

À retrouver dans

Haut de Page